France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Pyrale de maïs : premières pontes visibles

Maïs
23.07.2019
Pyrale du maïs ravageur maïs

Repérer les pontes de pyrales sur les feuilles de maïs permet de positionner au mieux les poses de trichogrammes.

Les premières pontes de pyrales ont été observées dans les parcelles de maïs. Les pyrales déposent généralement leurs œufs sur la face inférieure des feuilles, près de la nervure principale. La taille d’une ooplaque est comprise entre 0,5 et 1 cm. L’incubation des pontes dure de 5 à 15 jours, suivant les températures et l’hygrométrie. Après éclosion, les jeunes larves se dispersent puis, après quelques heures à quelques jours, pénètrent à l’intérieur du cornet foliaire pour s’alimenter. La pose de trichogrammes doit être réalisée en début de vol, afin de détruire la pyrale dès son premier stade, avant même qu’elle ne commette de dégâts. Le seuil de nuisibilité est atteint quand 10 % des pieds portent une ponte.

> Les solutions Syngenta : Karaté XflowKaraté Zeon.

 

Les vols se poursuivent

01/07/19
L’observation des pyrales doit se poursuivre dans les parcelles de maïs.

Les vols de pyrales se poursuivent dans la plupart des régions, avec des intensités plus ou moins fortes. Elle reste par exemple importante en Vendée, mais débute tout juste en Mayenne et dans la Sarthe. Le suivi des pièges reste indispensable pour quantifier avec précision l’intensité du déploiement de ces ravageurs. Des perforations des feuilles « en coup de fusil » sont le signe de la présence de jeunes larves de pyrale. Pendant la phase de végétation, la lutte vise les œufs, via la dépose de trichogrammes dans les rangs, ou les jeunes larves avec des solutions insecticides. La stratégie vise la première ou la deuxième génération selon la situation géographique et les populations présentes. Après la récolte, le broyage fin des cannes de maïs permet de diminuer le nombre de larves présentes à l’automne, de l’ordre de 70 à 80 %.