France

Vous êtes ici

Les vols de pyrales et sésamies du maïs s’annoncent précoces

Maïs
09.06.2020
Pyrale du maïs

Les fortes chaleurs de ces dernières semaines ont favorisé une émergence précoce des pyrales et des sésamies sur maïs.

L’émergence des papillons de pyrale et de sésamie du maïs est déjà observée dans plusieurs régions, soit avec une quinzaine de jours d’avance par rapport à l’an passé. Pour intervenir le cas échéant, il est capital de se référer à la dynamique des populations dans sa zone et non aux traditionnelles dates de traitement ou au stade du maïs.
L’impact de ces insectes foreurs est à la fois quantitatif et qualitatif. En creusant des galeries dans les tiges, les larves entraînent casse et verse des plantes. Elles apprécient également les épis, ce qui conduit à des pertes directes de rendement. Des essais d’Arvalis montrent que sur maïs grain, la nuisibilité moyenne est de 7 % de perte de rendement par larve (ou galerie) par pied à la récolte. Sur maïs fourrage, en l’absence de traitement, les pertes seraient de l’ordre de 5 %, soit 750 kg de matière sèche pour un maïs à 15 t de MS/ha. Ces deux insectes provoquent également des dégâts indirects, en créant des portes d’entrée pour des champignons, comme les Fusarium, responsables du développement de mycotoxines. 

Découvrir les solutions Syngenta : 
Karate® Xflow
Karaté Zeon®
> Kusti®