France

Vous êtes ici

Les maïs ensilage Powercell à l’épreuve des robots de traite

Maïs
24.08.2020

Après 3 ans de suivi dans 7 élevages laitiers, les maïs Powercell confirment tout leur intérêt pour la production laitière en quantité et en qualité.

Confronter les maïs ensilage Powercell à la réalité des élevages laitiers

Les maïs ensilage Powercell® sont proposés aux agriculteurs depuis 2016. Pour confronter la stratégie de sélection de ces variétés à la réalité des exploitations, Syngenta a mis en place depuis 3 ans des essais grandeur nature dans 7 élevages laitiers afin de mesurer avec le plus de justesse possible les performances laitières et l’efficacité alimentaire des variétés Powercell avec celles habituellement cultivées sur l’exploitation.
Pour mesurer l’efficacité des rations, le critère retenu est l’ITL standard, c’est-à-dire la quantité de lait produite par kg de MS de ration ingérée. Le TP (taux protéique) a également été mesuré.
En pratique, les quantités distribuées ont été pesées quotidiennement et les performances du robot de traite enregistrées (quantité et taux protéique) sur une séquence de 5 périodes (variété témoin, transition, Powercell, transition, variété témoin).


Focus

Powercell, des maïs ensilage équilibrés pour toute l’année

Les variétés Powercell sont sélectionnées pour répondre aussi bien aux rations hivernales (avec au moins 60 % d’ensilage de maïs) qu’aux rations estivales (avec moins de 40 % d’ensilage de maïs). Ce sont des variétés avec un profil équilibré en fibres digestibles et amidon. Ainsi, les éleveurs ne sont pas confrontés l’été à un manque d’amidon dans la ration s’ils font le choix de variétés riches en fibres, et à l’inverse, l’hiver à une ration trop riche en amidon avec des variétés de maïs qui présentent un taux d’amidon compris entre 35 et 36%.


Amélioration des performances laitières

Lors de tous les suivis dans les élevages, les variétés Powercell ont eu un ou plusieurs effets positifs sur les performances laitières que ce soit sur la quantité de lait et/ou le TP et/ou l’ITL.
« Dans 5 essais sur 7 », l’ITL a été amélioré observe Mickaël Bourcier, expert technique maïs chez Syngenta « avec un écart moyen positif de 0,1 kg de lait par kg de MS ingérée ».
L’augmentation de la production laitière est en moyenne de + 0,7 kg par vache laitière et par jour et cette augmentation est encore plus importante pour les élevages qui se situent à un niveau de production de 9 000 kg de lait par vache par lactation (+ 1,7 à 1,8 kg/ VL/j) par rapport aux élevages à très haut potentiel (0 à 1 kg/VL/j).
Par ailleurs, il a observé une amélioration du taux protéique dans 3 élevages (+ 0,5 g/kg à + 0,7 g/kg). 
Plus généralement, souligne Mickaël Bourcier, « la somme des effets positifs s’est toujours révélée supérieure aux effets négatifs ».


Paroles d’éleveurs

Ces 3 élevages laitiers ont fait l’objet d’un suivi pour leur production et utilisation des maïs Powercell pour alimenter leur troupeau. Ils témoignent.

  • Etienne Simon, Gaec du Bas Relay en Ile et Vilaine : « près de la moitié de ma sole maïs est semée avec des variétés Powercell avec de très bons résultats et des performances laitières à la hauteur de mes attentes (35,5 kg de lait par vache par exemple en 2018 avec un TP de 31,7 g/kg et un ITL de 1,44). Les variétés Powercell me permettent d’avoir une ration alimentaire qui allie simplicité, efficacité et rentabilité ».
  • Edouard Chedru, Ferme des Peupliers dans l’Eure : « en tant que fabricant de yaourts haut de gamme sur l’exploitation, nous avons la volonté d’augmenter la productivité laitière et la qualité du lait. Les variétés de maïs Powercell, qui sont des maïs équilibrés avec un taux d’amidon modéré et une bonne qualité de fibres, nous permettent d’atteindre ces objectifs. En 2018, nous avons été très satisfaits par la haute qualité du lait de nos vaches laitières avec un niveau élevé du taux protéique en moyenne à 34 g/kg et un taux butyreux à 40 g/kg. L’ITL se situait à un niveau très élevé de 1,6 ».
  • Emmanuel Gabory, Gaec de la Pionnière dans le Maine et Loire : « pour augmenter les performances de notre troupeau laitier, nous attachons une importance toute particulière à l’alimentation de nos vaches et à l’efficacité alimentaire de la ration. En 2018, pendant 3 mois, le troupeau laitier a été alimenté avec une variété Powercell avec de très bons résultats : une production de 36,8 kg de lait en moyenne avec un TP de 32,49 g/kg et un TB de 40,48 g/kg ».

Pour aller plus loin

Voir les témoignages de ces 3 éléveurs en vidéo