France

Vous êtes ici

Des maïs à l’abri des taupins

Maïs
03.12.2020

Pour Robert Premel et Michel Roudaut, agriculteurs dans le Finistère, Force 20 CS est très efficace sur taupins.

Rencontre avec Robert Premel, agriculteur dans le Finistère

Dans quel contexte avez-vous utilisé la protection de semences Force 20®CS en 2020 ?
En 2020, nous avions 34 hectares de maïs fourrage que nous avons semé assez tardivement (le 17 mai) du fait des conditions climatiques très pluvieuses. J’ai eu recours à Force 20 CS pour la troisième année consécutive afin de protéger mes maïs au semis. Nous avons fait ce choix sur le conseil de notre technicien de coopérative. Et pour cause… nous semons l’ensemble de nos maïs sur des parcelles de prairies temporaires tout juste retournées. Et on le sait, ces couverts fourragers, sur nos sols frais argilo-limoneux, sont de véritables réservoirs à œufs et larves de taupins car les sols qui n’ont pas été travaillés depuis quelques années sont particulièrement favorables à leur développement.

Quel résultat avez-vous observé avec cette protection de semences ?
La levée a été excellente et nous n’avons déploré aucune attaque de taupin. Au final, nous avons eu de très bons niveaux de récolte, à hauteur de 15 à 16 tonnes/hectares. L’efficacité de Force 20CS a été au rendez-vous contre ces ravageurs du sol, même si nous avons dû implanter les graines un peu plus profondément - 4 cm - que ce qui est préconisé.

Robert Premel est polyculteur éleveur à Kerambellec (29) dans le Pays du Léon sur une exploitation de 100 hectares dont 34 hectares de maïs fourrage

Rencontre avec Michel Roudaut, éleveur dans le Finistère

Comment se sont déroulés vos semis de maïs au printemps 2020 ?
Nous avons commencé les semis le 28 avril. Les dernières parcelles ont été implantées autour du 15 mai. Côté insectes, on n’a pas eu de soucis. On avait utilisé des semences protégées Force 20®CS à l’implantation. On est toujours un peu inquiet quand on sème le maïs sur des parcelles retournées après des fourragères. La plus grande partie a été installée suite à deux ray-grass d’Italie consécutifs. On pensait avoir des soucis d’infestation notamment sur une plus petite parcelle semée suite au retournement d’une très vieille pâture de ray-grass anglais, mais nous n’avons rien vu aucune perforation, pas de dégâts de taupin, ni d’ailleurs de mouche.

Comment se présentait la récolte au début de l’automne ?
Avant le début des chantiers d’ensilage, nous étions très contents et confiants :  le maïs a très bien démarré, sans attaques d’insectes, et avec une bonne réserve d’eau. On devrait atteindre des taux de matière sèche satisfaisants et des rendements intéressants, en particulier sur les premières parcelles semées. Même sur les retournements de prairie, nous devrions atteindre de bons rendements.

Michel Roudaut est polyculteur éleveur en Bretagne dans le Pays de Léon sur une exploitation de 105 hectares dont 34 hectares de maïs avec un troupeau de 150 vaches laitières.

 

Témoin non protégé d’attaques de taupins

Découvrir les solutions Syngenta :
> Force 20 CS