Vous êtes ici

Share page with AddThis

Suivi des ravageurs du maïs

Maïs
01.08.2017
Larve de chrysomèle sur maïs

Chrysomèle du maïs : le réseau de piégeage est en place

Depuis 2002, la chrysomèle ne cesse d’étendre son champ d’action. La surveillance est indispensable.
01/08/2017
Le réseau de piégeage, pour suivre l’évolution de la chrysomèle du maïs, est désormais en place dans la plupart des régions. Fin juillet, aucun insecte n’avait été repéré. La chrysomèle du maïs (Diabrotica virgifera) est un petit coléoptère qui pond en juillet/août dans les champs de maïs. Ce sont les larves qui occasionnent les dégâts l’année suivante en dévorant les racines du maïs. Depuis sa découverte sur le territoire français, en 2002, les populations augmentent, principalement en Alsace et Rhône-Alpes. Dans les Pays-de-la-Loire sa présence n’a pas encore été repérée : le réseau de piégeage existe pourtant.

> Solution Syngenta : Force 1.5G

Les pyrales sont présentes

22/06/2017
Les pièges à phéromones ou lumineux ont mis en évidence la présence de pyrales dans les parcelles de maïs. Les vols, précoces cette année, se poursuivent. Des œufs ont été repérés. Mais ils sont encore peu nombreux. Les pièges doivent rester en place pour évaluer la pression.

> Solution Syngenta : Karaté Zéon

L’installation de pièges à phéromones permet de repérer l’arrivée des pyrales, précoces cette année.

07/06/2017
Les vols de pyrale ont débuté précocement cette année. C’est le cas dans les Pays-de-la-Loire où le nombre de captures est en augmentation depuis la semaine passée. Pour évaluer de façon précise la pression, le conseil est d’installer des pièges à phéromones. Pour lutter efficacement contre la pyrale sans avoir recours aux insecticides, des méthodes de lutte alternative existent. C’est le cas du trichogramme, un petit hyménoptère qui détruit les populations de pyrale. Une méthode qui, chaque année, fait ses preuves à grande échelle.