France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Maïs protégé sans néonicotinoïdes : retour d’expériences

Maïs
05.02.2019
Semoir maïs en action

Découvrez les témoignages de producteurs de maïs ayant testé les solutions insecticides Karaté 0.4 GR et Force 20 CS en 2018.

Ils sont installés dans la Meuse, les Landes, le Bas-Rhin ou le Finistère. Les ravageurs qui menacent leurs parcelles de maïs ne sont pas forcément les mêmes, bien que le taupin soit cité dans toutes ces zones. Leur point commun : ils ont voulu tester les solutions Karaté 0.4 GR et Force 20CS sur l’année 2018, pour anticiper l’interdiction des solutions de protection de semences du maïs à base de néonicotinoïdes. Quatre agriculteurs reviennent sur cette expérimentation. Témoignages.

Sébastien Aubry, 400 hectares dans la Meuse, dont 25 hectares de maïs

Sébastien AubryRavageurs présents dans la région : taupins, tipules, et depuis deux ans une problématique nouvelle : les scutigérelles.
« Dans la parcelle protégée avec Karaté 0.4GR, j’ai noté un démarrage plus rapide de mes maïs que dans la parcelle témoin, et 90 % de pieds germés. Pour la modalité « Force 20 CS + Karaté 0.4GR », il n’y a eu aucun problème ! La protection a très bien marché, avec 98 % de pieds germés. J’ai obtenu des rendements atteignant respectivement 60 et 65 quintaux par hectare, ce qui est un peu au-dessus de la moyenne de ces dernières années sur mes parcelles. J’envisage de pérenniser la stratégie « Force 20CS + Karaté 0.4GR », au minimum sur les parcelles à risque. »

Fabrice Casteraa, 123 hectares dans les Landes, dont 104 hectares de maïs

Fabrice CasteraRavageurs présents dans la région : taupin, vers gris, et présences relativement faibles de scutigérelles.
 « Je n’ai eu aucun problème sur la parcelle protégée avec Karaté 0.4GR, le produit passe bien. Mon semoir étant déjà équipé pour ce type de solution insecticide microgranulés, je l’ai trouvé facile d’utilisation. Le niveau de protection m’a paru équivalent avec la modalité associant Karaté 0.4GR à Force 20 CS. Dans un cas comme dans l’autre, je n’ai pas vu de différence avec la référence néonicotinoïde, les rendements ont été similaires. L’an prochain, je veux continuer à m’approprier ces produits. Je compte protéger un tiers de mon maïs avec Karaté 0.4GR, un tiers avec Force 20 CS. Sur une de mes parcelles où la pression taupin est particulièrement forte, j’associerai les deux solutions : Karaté 0.4GR à Force 20 CS.»

Daniel Ritleng, 98 hectares dans le Bas-Rhin, dont 67 hectares de maïs

Ravageurs présents dans la région : taupins et pyrales, apparition récente des chrysomèles
« Les modalités testées, Karaté 0.4GR seul ou associé à Force 20CS, m’ont semblé assez similaires. Visuellement, les parcelles Karaté 0.4GR et Force 20 CS m’ont paru un peu mieux, un peu plus vertes au démarrage et vigoureuses. Pour les rendements, les différences sont très peu marquées, car les attaques de taupins ont été très modérées cette année, la vraie problématique en 2018 ayant été la sécheresse. Pour 2019 je suis prêt à renouveler ces solutions en essai, pour les juger de nouveau. »

Eric Le Roy, 140 hectares dans le Finistère, dont 40 hectares de maïs

Eric Le RoyRavageurs présents dans la région : taupins ; la pyrale est une problématique montante et les mouches ne sont présentes que ponctuellement, mais elles peuvent occasionner de gros dégâts.
« Avec Karaté 0.4GR, seul ou associé à Force 20 CS, les résultats sont tout à fait comparables à la référence néonicotinoïde, que ce soit en termes visuels, en termes de rendement. Ces solutions ne sont pas contraignantes à appliquer. Pour l’année prochaine, j’envisage des solutions à la carte : Force 20 CS et Karaté 0.4GR, seuls ou ensemble, selon le prix proposé pour ces solutions et le risque potentiel par parcelle. »