Vous êtes ici

Share page with AddThis

Maïs : plus de la moitié des parcelles récoltées

Maïs
24.10.2017
Récolte de maïs grain battage

Arrivée à mi-parcours, la récolte maïs présente une bonne qualité.

24/10/2017
En l’espace d’une semaine, les parcelles de maïs récoltées ont doublé, atteignant au 16 octobre 56 % de la sole, d’après le réseau d’observation Céré’Obs de FranceAgriMer. Contre seulement 37 % l’an passé à la même période. Avec 81 % des maïs en conditions de cultures bonnes à très bonnes, cette campagne s’annonce bien meilleure que les deux précédentes, qui affichaient des scores autour de 50 % à cette période. 

La récolte du maïs avance sur un bon rythme. Les premiers échos sont prometteurs. 

19/10/2017
Au 10 octobre, selon le réseau d’observation Céré’Obs de FranceAgriMer, 28 % des parcelles de maïs grain étaient récoltées, contre 21 % l’an passé à la même date. Le climat quasi estival de ces derniers jours a dû accélérer les chantiers. Les agriculteurs qui n’ont pas prévu d’implanter de blé derrière du maïs patientent pour que l’humidité des grains diminue : une solution pour réduire les frais de séchage. Agreste estime pour sa part la production nationale à 13 Mt, soit 11 % de plus que l’an passé. La moyenne nationale des rendements pourrait flirter avec les 100 q/ha. Les régions qui, pour l’heure, affichent les meilleurs résultats sont le grand Est et l’Aquitaine. Partout, les récoltes s’annoncent prometteuses à l’exception des régions Rhône-Alpes et Poitou-Charentes, touchées par la sécheresse.

La moisson du maïs arrive plut tôt que prévu avec des cultures témoignant d’un bon état de santé général.

30/08/2017
Tout comme la récolte d’été, celle de maïs s’annonce précoce, avec jusqu’à près de deux semaines d’avance. Selon le dernier bulletin Céré’Obs de FranceAgriMer, 21 % des parcelles affichent un taux d’humidité des grains de 50 % au 21 août, contre seulement 7 % l’an passé. En Auvergne-Rhône-Alpes, la moitié des parcelles ont atteint ce stade. 80 % des parcelles de l’Hexagone font état de conditions de cultures bonnes à très bonnes, contre 63 % en 2016. Les pressions maladies et ravageurs restent faibles. Seuls quelques vols de pyrales sur la région Centre engendrent un risque moyen. 

L’avance des maïs est estimée entre 10 et 15 jours. L’état sanitaire est bon.

18/07/2017
Les cultures de maïs n’échappent pas à la règle. Comme toutes les espèces, l’avance en végétation est notable cette année. Au 10 juillet, selon le réseau d’observation Céré’Obs de FranceAgriMer, 53 % des parcelles de maïs grain étaient au stade « floraison femelle », contre à peine 2 % l’an passé à la même date. En une semaine, ce taux est passé de 9 à 53 %. L’avance atteint 10 à 15 jours selon les régions. Les conditions de culture sont bonnes (69 % des cas) à très bonnes (12 %) et dans, 16 % des situations, « assez bonnes ». En Aquitaine, les fécondations se sont déroulées dans d’excellentes conditions et les semis de mi-mars ont déjà les soies sèches.