Vous êtes ici

Share page with AddThis

À la recherche de la variété de tomate parfaite

Légumes
22.06.2017
Vanessa Monnier BFP Prosem

Vanessa Monnier est chargée du développement des variétés chez BFP Prosem. Elle repère les tomates de demain.

 

Promouvoir les tomates de demain

Variété tomate UpperInstallé dans le Sud-Est, BFP Prosem est, depuis plus de 10 ans, le partenaire privilégié de Syngenta dans cette région. Dédiée à la distribution de semences de légumes, cette entreprise est un relai de proximité entre le semencier et les maraîchers implantés en Provence, dans le Languedoc-Roussillon et la région Rhône-Alpes. La gamme suivie est large. Elle couvre le melon, la courgette mais aussi la salade et bien entendu, la tomate. « Mon rôle est de réaliser la promotion de nouvelles variétés, développées par Syngenta, auprès des agriculteurs de Provence, explique Vanessa Monnier, développeur de variétés de légumes. Comment ? En mettant en place des essais promotionnels chez les maraîchers, sélectionnés par nos soins, pour leur faire découvrir les atouts des variétés Syngenta en pré-commercialisation. Nous vérifions aussi que ces génétiques sont bien adaptées aux conditions de cultures régionales. Pour les tomates implantées sous abris froids, Syngenta nous propose en test 5 à 6 variétés par an : des tomates destinées au vrac, des tomates grappes mais aussi des variétés plus anciennes, comme les tomates type charnues, côtelées ou allongées qui, aujourd’hui, sont particulièrement recherchées ». Parmi elles, la toute dernière nouveauté : Upper (en photo), une variété de tomate destinée au marché du vrac, appréciée pour son rendement élevé en fruits de premier choix, qui vient compléter les plannings de production des variétés comme Megaline ou Paronset. Commercialisée depuis un an, elle est bien accueillie chez les producteurs car elle apporte aussi une haute résistance au TSWV, une résistance intermédiaire au TYLCV, tout en se comportant très bien face à la cladosporiose. 

 

L’enjeu est d’identifier, ensemble, la variété qui séduira le plus les producteurs et qui répondra le mieux aux attentes des consommateurs.

 

Un métier de terrain

« Mes interlocuteurs sont nombreux, précise-t-elle. Au quotidien, je suis en contact avec les agriculteurs et les responsables d’essais mais aussi les sélectionneurs et les chefs produits. L’enjeu est d’identifier, ensemble, la variété qui séduira le plus les producteurs et qui répondra le mieux aux attentes des consommateurs. Aujourd’hui, les maraîchers veulent des tomates homogènes à la qualité constante, au calibre ciblé, de belle présentation, à haut rendement, faciles à récolter à la main et surtout goûteuses. Un critère qui revient en force. »  Bien entendu, elles doivent être le moins sensibles possible aux maladies et aux attaques d’insectes.
Les variétés testées sont conduites en conditions réelles par l’agriculteur. C’est lui qui décide de l’itinéraire à suivre. « Au cours de la saison, je visite plusieurs fois chaque essai, avec ou sans le chef produit de Syngenta et les commerciaux du secteur, poursuit Vanessa Monnier. L’objectif est de noter les résultats techniques des légumes (aspect, couleur, goût…) mais aussi de recueillir les commentaires de l’agriculteur et vérifier ainsi si les nouvelles variétés sont conformes à ses attentes. »