Vous êtes ici

Share page with AddThis

Identifier la flore du colza avec précision

Colza
29.06.2016

Seul ou en association, le Colzor Trio est la solution technique et économique pour gérer les adventices du colza.

Florent Foulon, ingénieur conseil grandes cultures en Haute-Marne, témoigne.

Connaître les mauvaises herbes pour agir au plus juste

Portrait Florent Foulon ICC Haute-Marne« Dans la zone que je suis, qui s’étend du Loiret à la Lorraine en passant par la Bourgogne-Franche Comté, la flore est très variée car les typologies des exploitations le sont également. Connaître les adventices présentes dans sa parcelle reste incontournable pour mettre sur pied une stratégie de désherbage efficace.
Dans les terres argilo-calcaires à rotation courte dominent géraniums, bleuet, crucifères et ombellifères. Dans les rotations plus longues, typiques des rotations céréalières, la flore est plus classique avec une présence plus importante de capselle, coquelicot, matricaire, gaillet, véronique et graminées. 
Pour la première situation, la stratégie de base, dans 80 % des cas, reste l’incorporation de napropamide en pré-semis, suivie en post-semis prélevée de Colzor Trio, généralement associé pour être encore plus robuste. Dans les rotations plus longues, Colzor trio, seul ou associé, suffira à contenir les adventices dans la plupart des parcelles.

De 1 à 3 passages selon la pression d’adventices
 

Le désherbage du colza doit rester un poste stratégique, car un colza mal désherbé induit des pertes de rendement immédiates et un salissement de la parcelle pour plusieurs années.

Mais pour maîtriser les graminées comme le vulpin, le ray grass ou le brome, le recours à la propyzamide, en post-levée peut s’avérer utile pour assurer le relais du Colzor Trio et gérer durablement les graminées. La stratégie à trois passages est souvent indispensable dans les situations à rotation courtes.

Certains agriculteurs ont, cette année, choisi de lever le pied sur la stratégie de post-semis prélevée pour ajuster leur traitement en post-levée. Une stratégie insuffisante dans les rotations courtes. Dans les rotations plus longues, en présence d’une flore classique, la combinaison Colzor Trio puis Ielo (propyzamide + aminopyralide) donne de très bons résultats. Dans tous les cas, le désherbage du colza doit rester un poste stratégique, car un colza mal désherbé induit des pertes de rendement immédiates et un salissement de la parcelle pour plusieurs années. »

> Pour vous aider dans la reconnaissance des adventices sur vos parcelles, utilisez le service Agro-visio Flore