France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

« La post-semis prélevée, la stratégie de désherbage en colza »

Colza
29.06.2016
Désherbage de parcelle de colza stade 2 feuilles

Dans l’Est, l’utilisation du Colzor Trio en post-semis prélevée reste la base du désherbage du colza.

Eric Decock, ingénieur conseil grandes cultures en Champagne-Ardenne et Lorraine, témoigne.

Rotation longue, désherbage plus aisé

Portrait Eric Decock ICC Champagne Ardennes « Vulpin, ray grass, coquelicot, matricaire et stellaire constituent la flore « classique » des rotations longues de Champagne où le colza alterne, au sein de la rotation, avec céréales, betteraves et pommes de terre. Ces adventices sont au final assez faciles à contrôler surtout avec un produit complet comme le Colzor Trio qui associe trois matières actives pour un spectre large.
Dans les parcelles peu sales, cette spécialité, utilisée à la dose de 3,5 l/ha en post-semis prélevée, reste très efficace. En cas de forte pression de coquelicot, Colzor Trio peut être précédé de napropamide ou bien associé à 1 l/ha d’une spécialité à base de métazachlore + quinmérac. Dans les rotations plus courtes, comme en Lorraine, dans le Tardenois ou le Barrois, la flore, plus complexe, nécessite un renforcement de la stratégie de désherbage pour venir à bout des géraniums, graminées ou bleuets.

Deux cas de figure : TCS ou labour
 

Les essais le montrent : l’association de familles de matières actives reste la stratégie la plus efficace d’un point de vue technico-économique : avec l’application de Colzor Trio comme véritable pilier, en post-semis prélevée, pour agir suffisamment tôt sur les adventices.

Si l’agriculteur opte pour un travail simplifié du sol en laissant les résidus de paille en surface, nous déconseillons l’usage de napropamide en incorporation au moment du semis car le mulch perturbe l’efficacité de la molécule. Dans ce cas, le Colzor Trio, à 3 l/ha, peut être associé à une autre spécialité en post-semis prélevée pour renforcer le spectre du programme. Un second passage, à base de Ielo (propyzamide + aminopyralide) peut s’avérer intéressant en post-levée tardive si la pression de géranium est, elle aussi, importante. 

En rotation courte avec labour, l’usage de napropamide au moment du semis est fortement conseillé, suivi de Colzor Trio à 4 l/ha ou 3 l/ha associé à une autre spécialité en post-semis prélevée pour renforcer le spectre du programme. La gestion des graminées est plus facile à contrôler par la suite avec une spécialité à base de propyzamide. 

L’apparition de solutions de désherbage en post-semis ne doit pas faire lever le pied sur les stratégies de post-semis prélevée. Les essais le montrent : l’association de familles de matières actives reste la stratégie la plus efficace d’un point de vue technico-économique : avec l’application de Colzor Trio comme véritable pilier, en post-semis prélevée, pour agir suffisamment tôt sur les adventices. »