Vous êtes ici

Share page with AddThis

Colzor Trio, seul ou associé, toujours performant sur colza

Colza
29.06.2016

Dans les Hauts de France, Colzor Trio permet de maîtriser les adventices difficiles.

François Callens, ingénieur conseil grandes cultures dans les Hauts de France, témoigne.

Techniquement et économiquement performant

François Callens ICC Hauts de France en atelier« Globalement, nous sommes dans une zone « nouvelle » en colza : la flore est plutôt simple avec une présence de vulpin, ray grass, matricaire, coquelicot, gaillet, véronique… Dans ces parcelles, le Colzor Trio, utilisé en solo à la dose de 3,5 à 4 l/ha apporte de très bons résultats. La dose panel affiche un très bon positionnement économique pour de très bons résultats techniques. Cette stratégie solo couvre près de 20 % des hectares de la région.

le Colzor Trio, utilisé en solo à la dose de 3,5 à 4 l/ha apporte de très bons résultats.

 

Associer les matières actives pour limiter les résistances

Dans les situations où un renfort sur graminées, coquelicots, gaillet ou matricaire est attendu, Colzor Trio peut être associé à Naspar 500 SC (une spécialité à base de métazachlore), aux doses de 3 l + 1 l ou 3,5 l + 0,9 l. Dans les régions du sud de la Picardie, les rotations plus courtes accentuent la pression de certaines adventices comme les graminées (ray-grass, vulpins), les géraniums et les coquelicots. Dans ce cas, Colzor Trio peut être épaulé par de la napropamide à la dose de 1,2 l/ha, de préférence en incorporé avant le semis. L’arrivée de nouvelles spécialités en post-levée, telle que Ielo, composé d’aminopyralide et de propyzamide, apporte un bon support au Colzor Trio, notamment dans les situations où la résistance des graminées progresse et quand la pression géraniums/coquelicots est forte.

En présence de géranium, de capselle et de gaillet, deux solutions : Colzor Trio puis Ielo (1,5 l/ha) ou Colzor Trio associé à Naspar 500 SC puis Ielo (1,5 l/ha). En fonction de la pression gaillet, les doses de Colzor Trio devront s’adapter de 3 l à 3,5 l/ha. Ces stratégies ne doivent pas faire oublier Axter qui reste un produit souple, adaptable et économique. Il peut être associé à la napropamide - pour retrouver l’efficacité du Colzor Trio -, à du métazachlore solo, ou à d’autres associations plus complètes à base de métazachlore en cas de présence de flore plus complexe. Enfin n’oublions pas Callisto dont les utilisations vont croissantes d’années en années pour gérer les sanves, ravenelles et repousses de betteraves. A privilégier en entrée d’hiver. »