France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Suivi du charançon de la tige sur colza

Colza
26.02.2019
Ravageur colza charançon sur tige

Les charançons sont là

La douceur actuelle favorise les vols des charançons de la tige dans les parcelles de colza.

Avec la remontée des températures ces dernières semaines, la surveillance des parcelles de colza était vivement conseillée. Et pour cause ! Les vols des charançons de la tige interviennent dès que la température de l’air dépasse les 9°C et se généralisent au-delà des 12-13°C. Même si les températures redeviennent défavorables, les charançons s’abritent dans le sol, restant actifs au-dessus de 6°C. Avec des records à 15°C, atteints ou dépassés dans la plupart des régions, le seuil de risque est actuellement au plus haut. Le nombre d’insectes piégés dans les cuvettes jaunes est en augmentation. Pour rappel, les stades sensibles du colza vont de C2 (entre-nœuds visibles) à E (boutons séparés). La lutte doit être mise en place dans les huit jours qui suivent les premières captures généralisées. 

> Voir les solutions Syngenta : Karate XflowKarate ZeonKusti.

Ne pas confondre charançon de la tige du colza et du chou

19/02/19
Différencier les charançons de la tige du chou et du colza permet de cibler la lutte car l’un est nuisible, l’autre non.

Présents le plus souvent en même temps dans les parcelles de colza, le charançon de la tige du chou et celui de la tige du colza n’ont pourtant pas le même impact. Si le charançon de la tige du chou est peu nuisible pour le colza, celui de la tige du colza peut entraîner de gros dégâts. Ce parasite introduit ses œufs dans la tige, la déforme et la fait éclater : elle s’ouvre en longueur. Le charançon de la tige du colza, le plus gros, a une forme ovale et est de couleur gris cendré : le bout de ses pattes est noir. Le corps du charançon de la tige du chou est quant à lui recouvert d’une abondante pilosité rousse et grise. L’extrémité de ses pattes est brun-orangé. L’identification reste plus facile sur des animaux secs.

Surveiller un retour possible du charançon de la tige

12/02/19
Le retour de journées plus ensoleillées pourrait signer l’arrivée de charançons de la tige sur colza.

Le charançon de la tige apprécie les journées calmes, ensoleillées et douces, autour de 9-10°C. Dès 12°C, le vol de ce parasite du colza peut se généraliser. Un constat qui sonne l’alerte pour les prochains jours : un temps plus clément étant annoncé dans la plupart des régions françaises. La mise en place de cuvettes jaunes dans les parcelles reste le meilleur indicateur pour suivre l’intensité des vols et estimer le risque encouru. Pour rappel, ces pièges sont à placer à hauteur de végétation. Ne pas hésiter à soulever les plantes pour repérer d’éventuels insectes qui apprécient de se cacher sous le couvert. Le risque repose sur la présence de charançons aptes à pondre, associée à des cultures tendres, pendant les stades allant de « apparition des premiers entre-nœuds » à  « fin montaison » pour le colza. Les femelles atteignent leur maturité sexuelle, en moyenne, huit jours après leur arrivée dans les parcelles. Plus les températures sont douces, plus ce délai sera raccourci.