France

Vous êtes ici

Charançon sur colza, ne vous faites pas piéger !

Colza
18.10.2022
Colza, pensez aux cuvettes jaunes dès à présent.

Seule une analyse des risques permet d’acter un traitement pour contrôler les charançons du bourgeon terminal dans les colzas.

Les producteurs de colza disposent de plusieurs outils pour suivre l’évolution des populations de charançon du bourgeon terminal dans leurs parcelles. Parmi eux, la cuvette jaune, à placer juste au-dessus de la végétation. Les bulletins de santé du végétal (BSV) constituent un excellent repère pour prendre en compte la dynamique des ravageurs à l’échelle régionale. Bien entendu, il convient, ensuite, d’affiner ce risque à la parcelle. Pour cela, mesurer la biomasse aérienne en kg/m² ou en g/plante et observer l’état des pivots. Ces deux indicateurs permettent d’estimer la vigueur du colza et de savoir s’il sera en mesure de faire face aux attaques de charançons. C’est la combinaison de cet état agronomique et de la présence du ravageur qui permet d’évaluer le risque à la parcelle. Terres Inovia a développé un OAD pour aider les agriculteurs à affiner leur prise de décision. L’outil est disponible sur le site de l’institut technique.

11/10/2022
Des vols d’altises à prévoir sur colza

Le redoux pourrait stimuler de nouveaux vols d’altises sur colza.Sur le front des insectes, pour l’heure, la situation est assez calme dans les parcelles de colza. Mais le redoux et l’ensoleillement de ces derniers jours pourraient inverser la tendance. Quelques créneaux de températures supérieures à 20°C suffisent à déclencher de nouvelles migrations d’altises d’hiver vers les colzas. Et ce, d’autant que de nombreuses parcelles n’ont pas encore dépassé le stade 4 feuilles, notamment dans le sud et l’ouest. Les levées tardives, autour du 15-20 septembre, sont également moins vigoureuses et donc, davantage sensibles aux attaques. Bien que la protection anti-altise ait déjà souvent été effectuée ces 15 derniers jours, il faudra rester attentif pour les colzas les plus chétifs, entre les stades cotylédons et 2-3 feuilles. Idéalement, l’observation est à réaliser dans les deux heures qui suivent la tombée de la nuit car rappelons-le, les altises ont une activité nocturne. Afin de préserver la durabilité des solutions insecticides, n’intervenir que si besoin : les traitements de confort ou d’opportunité (mélange avec un herbicide par exemple), sont à proscrire.

Voir les solutions Syngenta
- Karate Zeon
Karaté Xflow
Kusti
- Karaibe Pro
- Ninja Pro
- Sentinel Pro
- Trafo