France

Vous êtes ici

Colza : après les charançons, les cécidomyies

Colza
05.05.2020
Cécidomyie des siliques des crucifères

Les cécidomyies pondent dans les piqûres réalisées par les charançons dans les siliques des colzas.

Le vol des charançons des siliques est toujours en cours dans les parcelles de colza. Ces ravageurs sont repérés en bordure de champ mais également à l’intérieur des parcelles. Si la floraison est terminée, le risque devient limité : les charançons apprécient surtout les jeunes siliques, de 2 à 4 cm de long, faciles à piquer. Les piqûres d’alimentation et de pontes occasionnées sont sans incidence sur le rendement. En revanche, ces blessures sont des portes d’entrée idéales pour les cécidomyies qui se servent de ces ouvertures pour déposer leurs pontes. En général, une ponte engendre la perte d’une silique entière. Quelques dégâts de cécidomyies sont déjà observés en bordure de parcelle. Le seuil de nuisibilité est celui du charançon : il s’établit à un individu pour deux plantes à l’intérieur des parcelles, au-delà des 10 m de bordure.

> Voir les solutions Syngenta