France

Vous êtes ici

En colza, gérer les multiples repousses de céréales

Colza
13.09.2022
Désherbage du colza : assurer une prélevée efficace

Le manque d’eau a compliqué le désherbage avant l’implantation des colzas. Les stratégies doivent être adaptées.

La technique du faux-semis permet d’éliminer une bonne partie des repousses de céréales avant l’implantation des colzas. En temps « normal » oui. Sauf que cette année, la sécheresse a compliqué la mise en place de telles interventions. Résultat : le nombre de repousses de céréales est très important. Leur nuisibilité dépend de leur densité. Elle est considérée comme « importante » dès qu’elle atteint 5 à 10 repousses au mètre carré. La concurrence est souvent très visible au niveau des andains de paille pressée, à chaque passage de moissonneuse-batteuse. Quand la paille a été broyée, la répartition des repousses peut être plus homogène et la concurrence moins importante. En cas de concurrence forte et précoce, une intervention doit être programmée. Les repousses de céréales sont peu sensibles à l’action des herbicides de prélevée. Les produits antigraminées foliaires présentent en revanche une bonne efficacité, à partir d’une feuille des céréales.

27/07/2022
Désherbage du colza : assurer une prélevée efficace
Le désherbage de prélevée reste la stratégie la plus pertinente sur colza. Mais en conditions sèches, une telle option peut être remise en cause.
Contrôler les infestations de graminées dans les parcelles de colzas reste un enjeu stratégique pour permettre l’installation des cultures dans de bonnes conditions. Le ray grass s’affiche notamment comme une menace importante. En effet, c’est un concurrent très pénalisant dans les stades précoces du colza et est difficile à contrôler à un stade avancé au début de l’hiver. Le désherbage de prélevée paraît la solution la plus adéquate pour limiter le développement précoce des adventices. Cela permet par ailleurs une intervention plus tardive avec de la propyzamide sur des pressions moindres. Les interventions en post levée précoce induisent une chute d’efficacité importante des actions racinaires et antigerminatives par rapport à une application de prélevée. Mais un décalage de l’application de prélevée peut cependant s’envisager plusieurs jours après le semis, sur des implantations précoces en conditions sèches, défavorables à la levée des graminées. Dans ce cas l’application devra être réalisée dès le retour des pluies.