France

Vous êtes ici

Le colza rattrape son retard

Colza
13.10.2020

Le retour d’un climat plus clément est propice au développement des colzas.

Le climat actuel est propice aux colzas, notamment pour les parcelles les plus en retard. Le développement des cultures progresse mais l’hétérogénéité de stades demeure au sein d’une même zone. Ces différences sont directement liées aux dates de semis qui se sont étalées de début août à début septembre. Dans les Hauts-de-France par exemple, au 6 octobre, une parcelle sur dix ne dépassait pas le stade 3 feuilles, tandis que près de quatre sur dix atteignaient déjà le stade 7 feuilles. Dans cette région, quelques parcelles ne sont toujours pas levées du fait du déficit hydrique rencontré depuis les semis. Dans les Pays-de-la-Loire aussi l’hétérogénéité domine : les stades des colzas vont de « une feuille vraie » à « 9 feuilles et plus ». Dans le Centre, les plantes sont plus en retard. Les stades sont compris entre « semis » et « 3 feuilles ». Les parcelles non levées sont principalement situées dans l’Indre et l’Eure-et-Loir, là où la pluviométrie a été la plus faible. Dans la région du grand Est, les colzas sont plus développés et atteignent, pour la majorité d’entre eux, les stades 5 à 10 feuilles.
Certains colzas devront même être régulés afin d’éviter toute élongation précoce hivernale et conserver tout le potentiel de rendement de la culture.