France

Vous êtes ici

Sur colza, les charançons du bourgeon terminal progressent

Colza
03.11.2020

Les piégeages de charançons du bourgeon terminal révèlent une pression croissante sur l’ensemble du territoire.

Alors que la croissance des colzas se poursuit, les piégeages de charançons du bourgeon terminal s’intensifient. Dans les parcelles à risque historique fort, où les attaques sont fréquentes, le risque est élevé quel que soit l’état de la culture : tous les leviers doivent être actionnés. Dans les situations à risque faible, la biomasse reste un critère déterminant. Le risque est élevé sur les petits colzas et/ou les colzas marquant un arrêt de croissance. Il est au contraire réduit sur les colzas qui possèdent une biomasse supérieure à 25 g/plante et qui sont susceptibles de poursuivre leur croissance : pas de rougissement, disponibilité en azote, bon enracinement. Pour rappel, la lutte contre les larves étant impossible, c’est bien la présence des adultes qui déclenche la période de risque. Les femelles commencent à pondre entre 8 à 10 jours après leur arrivée sur la parcelle. Dans le cadre de la protection insecticide, la gestion du risque doit prendre en compte les phénomènes de résistance aux pyrèthrinoïdes.

27/10/2020
Sur colza, risque de charançon du bourgeon terminal
Sur les parcelles de colza les moins développées, la vigilance est de rigueur pour les charançons du bourgeon terminal.
Les conditions climatiques de ces derniers jours ont été favorables au développement et au vol des charançons du bourgeon terminal. Il n’existe pas de seuil de déclenchement. Toutefois, les femelles acquièrent la capacité de ponte entre 8 à 10 jours après les premiers vols, ce qui représente un risque pour le colza en fonction de son développement. Celui-ci est élevé sur les petits colzas, ou les colzas marquant un arrêt de croissance, mais moindre pour ceux ayant développé une biomasse suffisante, de 25 g/plante début octobre. La capture de l’insecte demande de placer une cuvette jaune, remplie d’eau savonneuse, dont le fond se situe à la même hauteur que la plante. La relève se fait chaque semaine.