France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Colza : réduire le risque phoma

Colza
30.07.2019
Destruction des repousses en culture de colza avec covercrop

Broyer et enfouir les pailles de colza limite le risque phoma pour les cultures suivantes.

Alors que les semis de colza se préparent, il est important de rappeler que les pratiques culturales permettent de réduire le risque phoma. Ainsi, les pailles des colzas récoltées doivent être broyées et enfouies dès que possible pour éviter de contaminer les jeunes semis : en diminuant la taille des résidus, le broyage favorise plus rapidement leur destruction, entraînant également celle du champignon. L’enfouissement des résidus contaminés permet quant à lui de limiter la production de spores du champignon, à l’origine des premières contaminations à l’automne. L’apport d’engrais organiques, durant l’été, a également tendance à accroître le risque en favorisant les élongations précoces.

 

Implantation du colza : préparer le sol dès la récolte des céréales

18/07/19
La préparation du sol pour les semis de colza doit se faire le plus rapidement possible derrière la récolte des céréales.

À peine la moisson des céréales terminée, il est déjà temps de penser aux semis de colza. Si possible, la préparation du sol doit se réaliser dans la foulée des moissons. En effet, un travail du sol dans les deux à trois jours après la récolte de la céréale permet de bénéficier de l'humidité résiduelle du sol et conditionne la production de terre fine nécessaire au lit de semences pour l’implantation du colza. En sol argileux, il est recommandé de ne pas travailler le sol à l’approche du semis afin de ne pas dessécher le lit de semences. En sol de limons, le travail en sol ressuyé évite les phénomènes de compaction. Au moment du semis, ne pas hésiter à rappuyer légèrement pour favoriser le contact sol/graine et réduire la taille des interstices, abris très appréciés des limaces.