France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Les parcelles de colza, à la peine

Colza
25.09.2018
Semis de colza

Entre des semis non réalisés, des parcelles non levées et des plantules à la peine, la situation des colzas est très hétérogène.

Dans toutes les régions, la sécheresse estivale a compliqué le semis des colzas. Les chantiers se sont faits par vague. La sole nationale devrait nettement reculer comme attendue lors des intentions de semis. Dans les zones du Poitou-Charentes, de la Vendée et du Limousin, Terres Inovia prévoit un recul de 25, voire 45 %. En Bourgogne et en Alsace, l’estimation de la baisse atteint - 50 à - 60 %. 
Les semis les plus précoces s’en sortent souvent mieux : certaines plantes atteignent déjà le stade 6 feuilles. Pour les parcelles non levées, n’hésitez pas à tester la faculté germinative des graines en terre en arrosant généreusement quelques m². Si les colzas lèvent avec une densité de 10 à 15 pieds par m², tout n’est pas perdu... à condition que des pluies significatives arrivent enfin ! Les céréales, d’hiver et de printemps, devraient profiter de ce recul du colza. Dans la majorité des cas, il est conseillé d’attendre la sortie de l’hiver pour évaluer le potentiel du colza et décider d’un éventuel retournement.