Vous êtes ici

Share page with AddThis

Excès d’eau : quelles conséquences pour le colza ?

Colza
01.02.2018
Parcelle de colza inondée janvier 2018

Le colza supporte mal les excès d’eau. Premiers signes d’asphyxie racinaire : des feuilles rougeâtres.

Alors que la météo annonce une embellie pour cette semaine dans la plupart des régions françaises, de nombreuses parcelles sont aujourd’hui gorgées d’eau, voire inondées. Le colza supporte mal l’anoxie racinaire. Ce manque d’oxygène, temporaire ou sur du plus long terme, peut impacter la croissance future de la plante. Premiers symptômes : la plante prend une couleur rougeâtre. En cause, la fermentation des racines qui produit de l’éthanol s’accumulant dans les feuilles. Ce phénomène perturbe le fonctionnement de la photosynthèse, pénalise le redémarrage des plantes en limitant les croissances aérienne et racinaire. Des défauts d’enracinement qui risquent, par la suite, de diminuer l’exploration racinaire des cultures, de limiter la valorisation des ressources du sol et des engrais et de rendre plus sensible la culture aux attaques de ravageurs. En cas d’excès d’eau prolongé, des disparitions de pieds ne sont pas à exclure. Un bilan devra être réalisé lors de la reprise de végétation.