Vous êtes ici

Share page with AddThis

Hernie du chou, la parole aux producteurs

Colza
10.07.2015

Deux agriculteurs concernés par la hernie du chou sur colza témoignent.

 

J’ai dû retourner la parcelle et implanter une autre culture au printemps

Gilles Gerbier, agriculteur dans l’AllierGilles Gerbier, agriculteur dans l’Allier, 30 hectares de colza sur 230 hectares cultivés
« Quand la hernie du chou est arrivée sur mon exploitation il y a 3 ans, les dégâts étaient tels que j’ai dû retourner la parcelle et implanter une autre culture au printemps. Depuis, la totalité de mes surfaces de colza est implantée avec des variétés tolérantes à la hernie du chou et en particulier avec SY Alister qui s’avère être une variété productive : 29 quintaux par hectare en 2013 et 33 quintaux par hectare en 2014. Pour continuer à cultiver du colza sur mon exploitation, j’attends beaucoup de la recherche génétique qui, je l’espère nous offrira demain un choix plus important de variétés tolérantes à cette maladie dans des créneaux de précocité adaptés aux différentes régions et avec un niveau de productivité au moins équivalent aux meilleures références du marché.»

 

 

 

 

 

La hernie du chou est un problème majeur sur mon exploitation

Guy Frantz, agriculteur en LorraineGuy Frantz, agriculteur en Lorraine, 80 hectares de colza sur 200 hectares cultivés
 « Le colza est un pilier de mon assolement (blé/orge/colza) et une excellente tête de rotation qui me permet de dépasser les 100 quintaux/ha en blé. Quand la hernie du chou s’est généralisée sur mes parcelles, il y a 6 ans, avec des dégâts impressionnants, j’ai été contraint à retourner une parcelle de 20 hectares et implanter une culture de printemps, du pois. Depuis, dans la mesure où je souhaite conserver le colza dans ma rotation - je n’ai d’ailleurs pas le choix sur le plateau à 400 m d’altitude où se situe mon exploitation - la totalité des surfaces de colza est implantée avec des variétés tolérantes et , depuis 2 campagnes, avec SY Alister. J’apprécie le très bon niveau de rendement de cette variété, 40 quintaux par hectare en moyenne, et sa bonne adaptation aux conditions hivernales. La hernie du chou est un problème majeur sur mon exploitation et j’espère que des travaux de recherche pourront me permettre de mieux comprendre cette maladie pour mieux la combattre.»

 

 

> Hernie du chou sur colza : problème et solutions
> SY Alister, un colza productif tolérant à la hernie du chou