Vous êtes ici

Share page with AddThis

Sécuriser le revenu avec les orges hybrides Hyvido

Orges Hyvido
18.04.2014

Après 2 campagnes d’essais, Dominique Durel a semé 40 hectares d’orge hybride Hyvido à l’automne dernier. Il est convaincu du potentiel des variétés hybrides qui permettent de sécuriser le revenu.

Il exploite 290 hectares en Eure-et-Loir. L’orge y occupe une place de choix avec 1/3 de la surface. Il témoigne.

L’orge sur l’exploitation et dans l’assolement

Dominique Durel, agriculteur en Eure-et-LoirL’orge est un pilier de mon assolement blé / orge / colza et il s’avère un très bon précédent pour le colza compte tenu d’une récolte plus précoce que le blé. L’essentiel de ma surface en orge est constituée par de l’orge fourragère, la surface en orge brassicole varie selon les marchés.

Les 3 avantages de l’orge hybride Hyvido

Je fais partie des pionniers en matière de variétés hybrides et je cultive du blé hybride depuis 10 ans ; cela représente la moitié de ma surface en blé à ce jour. J’ai pu apprécier l’effet hétérosis de ces variétés qui permettent en année difficile de tirer son épingle du jeu. J’ai donc testé tout naturellement les variétés hybrides Hyvido Tatoo et SY Boogy depuis 3 ans avec l’appui de la coopérative Axéréal. Incontestablement, l’atout majeur de ces variétés est leur potentiel avec un rendement plus élevé : en 2013, alors que les conditions climatiques avaient été délicates (automne et printemps pluvieux), le rendement moyen en orge de l’exploitation a été de 82 quintaux/hectare grâce aux hybrides qui affichaient au moins 10 quintaux/ha en plus par rapport aux variétés conventionnelles. Enfin, les variétés hybrides semblent mieux adaptées aux sols hétérogènes, ce qui est le cas pour de nombreuses parcelles de mon exploitation.

Retour sur investissement

Avec un potentiel plus élevé et des rendements plus réguliers dans des conditions régulièrement difficiles, l’orge hybride Hyvido sécurise mon revenu malgré un surcoût de semences.