France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Protection Fongicide Responsable : la démarche à adopter

Céréales
25.10.2016
Dossier PFR

La Protection Fongicide Responsable (PFR) vise à pérenniser l’efficacité des fongicides céréales tout en préservant le gain de rendement.

Cette démarche repose sur 3 axes :
1/ Associer-alterner les modes d’action et les molécules au sein d’une même famille (triazoles).
2/ Intégrer des matières actives à mode d’action unique tels que le chlorothalonil et le cyprodinil.
3/ Intégrer les fongicides en préventif dans les programmes.

Recommandations et bénéfices immédiats des programmes PFR

  • Utiliser 500 grammes minimum de chlorothalonil par hectare et par an sur blés entraîne :
    + 2,4 q/ha 
    + 31.4 €*/ha
    (43 essais 2013-2016)
  • Mettre un seul SDHI par hectare et par an sur orges procure : 
    + 3,1 q/ha 
    + 59,2 €*/ha
    (17 essais 2013-2015)
  • Appliquer 1 cyprodinil par hectare et par an sur orges apporte :
    + 2,6 q/ha
    + 21,5 €*/ha
    (8 essais 2016)
  • Alterner les triazoles sur blés et sur orges génère :
    + 2,1 q/ha
    + 14,7 €*/ha
    (18 essais orges 2013-2016)

*Calcul intégrant la différence de rendement et de coût des programmes, avec un prix de l’orge de 140 €/t et du blé de 120 €/t.

La résistance en France, mythe ou réalité ?

Les résultats partiels des monitorings résistance 2016** montrent une forte progression des souches plus résistantes aux triazoles (elles représentent environ 40 % des populations françaises, contre environ 75 % des populations anglaises), mais aussi la découverte cette année de plusieurs souches moins sensibles aux SDHI (en cours de caractérisation).

Afin de retarder au maximum la progression de toutes ces souches résistantes et de se retrouver dans la situation des anglosaxons, donc maintenir un bon niveau d’efficacité de ces deux familles chimiques, il est nécessaire de respecter tous les piliers de la PFR dès à présent.

Adopter la PFR aujourd’hui, c’est s’assurer de la meilleure efficacité des fongicides et garantir un meilleur retour sur investissement à coût de programme identique.

** source : monitoring partiel INRA 2016.

Focus
Développement des résistances en Irlande : quand les programmes ne suffisent plus...

Slogan Fongicides mal utilisés, ils vont finir par s’épuiserDepuis 15 ans, les programmes ont fortement évolué sur blés : augmentation du nombre de traitements, intégration d’un, puis de deux SDHI, augmentation des doses de triazoles... Malgré ces augmentations, avec la fréquence importante des phénotypes émergents et des souches résistantes aux QoI, ces programmes ne suffisent plus à contenir la maladie.

Près de 50 % des hectares de blés ont été abandonnés dans 4 comtés majeurs !

Graphique sur l'évolution du nombre d'hectares de blé en Irlande entre 2002 et 2014
Sources : Central Statistics Office, Ireland: www.cso.ie et Farm Tours Ireland: www.farmtoursireland.com