Vous êtes ici

Share page with AddThis

Les triazoles au cœur de la protection des céréales contre la septoriose

Céréales
02.10.2013

Les triazoles restent incontournables dans la protection fongicide des céréales, notamment contre la septoriose, à condition de les alterner et de les associer pour préserver leur efficacité.

 

Les triazoles, toujours efficaces contre la septoriose

Depuis les années 1990, une dérive de sensibilité de la septoriose aux triazoles a été observée. Pour éviter que cette dérive ne s’accentue trop vite, il est indispensable d’alterner dans les programmes les substances actives appartenant à cette famille et de les utiliser en association. La spécialité Cherokee, qui associe le cyproconazole et le propiconazole au chlorothalonil répond parfaitement à ces exigences et a prouvé son efficacité sur toutes les souches de septoriose.
De nombreuses spécialités appartenant à la famille des triazoles sont disponibles et elles restent la base des programmes fongicides, appréciées pour leurs nombreuses qualités (curativité, efficacité, large spectre, souplesse d’emploi, fiabilité, rapport qualité/prix...).

Un mode d’action original

En contact avec leur cible, les triazoles bloquent la biosynthèse des stérols (lipides) dans les cellules du pathogène. La spore a besoin de ces composés lipidiques pour développer le tube germinatif qui lui sert à percer la cuticule de la cellule végétale et à la parasiter. Au final, la pénétration du champignon dans la plante est bloquée. Pour contenir efficacement la septoriose, il est recommandé d’intervenir avant les symptômes. Malgré tout, grâce à leurs propriétés systémiques, les triazoles offrent une certaine action curative.
Les triazoles sont et resteront des partenaires incontournables des programmes fongicides céréales aux côtés de molécules comme le chlorothalonil et/ou les SDHI en association et en alternance.

> Retour au dossier Protection Fongicide Responsable