France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Bourgogne, le Solatenol™ face à la rouille brune des blés

Céréales
28.06.2017
Champ de céréales avec de la rouille en Bourgogne

Les fongicides Elatus Plus partenaire et Elatus Era ont fait la différence avec une très bonne protection des blés jusqu’à la récolte.

Peu de maladies en début de cycle

« Avec des conditions climatiques particulièrement sèches au début du printemps, les maladies sont restées discrètes en début de cycle. Néanmoins, on a pu observer quelques attaques d’oïdium sur variétés sensibles » souligne Florent Foulon, ingénieur conseil culture en Bourgogne chez Syngenta.  En conséquence, de nombreux céréaliers ont fait l’impasse sur le T1, d’où l’importance d’un T2 robuste d’autant plus que des épisodes pluvieux sont survenus mi-avril.

Un T2 bien positionné efficace sur rouille et septoriose

« Nos nouvelles solutions SDHI, Elatus Plus associé à son partenaire triazole et Elatus Era, ont été très bien positionnées au stade DFE entre le 10 et le 20 mai et ont permis un excellent contrôle de la septoriose ainsi que de la rouille jaune qui s’est manifestée sur les variétés sensibles » observe Florent Foulon. Le respect des doses (0,6 l/ha pour Elatus Plus associé à son partenaire triazole et 0,75 l/ha pour Elatus Era) a permis de profiter pleinement de la persistance d’action du Solatenol™ jusqu’à la récolte.

Explosion de rouille brune en fin de cycle

« Ce respect des doses était d’autant plus important que depuis le début du mois de juin, nous observons des attaques de rouille brune dont la virulence affecte fortement les parcelles non protégées. Nos nouvelles solutions SDHI, Elatus Plus et Elatus Era, présentent une excellente efficacité sur rouille brune et à plus de 30 jours de l’application, les parcelles de blé étaient saines, preuve à la fois de l’efficacité mais aussi de la persistance d’action du Solatenol™ » commente Florent Foulon.

Le potentiel des blés de la région est au rendez-vous en particulier dans les secteurs qui ont été arrosés au printemps. À l’heure des récoltes, il sera intéressant de mesurer l’impact de l’impasse du T1 et l’effet rouille brune sur le rendement. À suivre…