France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Auvergne-Rhône-Alpes : vigilance rouille brune et septoriose

Céréales
04.05.2017
Rouille brune du blé

Malgré un début de campagne très sec, il faut protéger dès à présent les blés des risques rouille brune et septoriose.

Des céréales « marquées » et une pression maladie encore discrète

Le début de printemps a été particulièrement sec dans la région, « on a pu observer des céréales stressées par le manque d’eau et les gelées tardives. Le retour des épisodes pluvieux va corriger la situation mais aussi favoriser le retour des maladies » indique Luc Flamant, responsable technique régional de la région Centre-Est chez Syngenta. « Jusqu’à présent, la pression maladies est restée discrète mais la situation peut rapidement changer car l’inoculum est présent sur feuilles basses » ajoute-t-il.

Choisir une solution fongicide efficace contre la rouille brune et la septoriose

Le positionnement du fongicide sur la dernière feuille étalée est un stade clé qu’il ne faut pas louper car cette feuille est la plus importante dans l’élaboration du rendement final.
 « Pour les parcelles de blés qui ont atteint le stade Dernière Feuille Etalée (DFE) sans T1 (ou avec un T1 qui date de plus de 3 semaines) il est urgent de réaliser une protection fongicide efficace à la fois sur rouille brune et sur septoriose, deux maladies qui ne demandent qu’à s’exprimer à la faveur du retour des pluies récentes » explique Luc Flamant. 

Les nouvelles solutions fongicides SDHI à base de *Solatenol™, Elatus Era ou Elatus Plus associé à un partenaire triazole ou triazole + chlorothalonil, appréciées pour leurs efficacités sur ces deux maladies, sont recommandées à ce stade. La dose pivot préconisée est de 0,6 l/ha avec Elatus Plus et son partenaire (0,75 l/ha pour Elatus Era), cette dose pouvant être modulée à la hausse en cas de traitement unique et variétés sensibles (note septoriose <5). En cas de traitement unique au stade DFE, sur les variétés sensibles à la septoriose, l’ajout de chlorothalonil avec les solutions Elatus Plus ou Elatus Era est un plus pour préserver l’efficacité et le rendement.

« Pour les parcelles plus tardives sans T1 qui n’ont pas atteint le stade DFE, (ou en cas de présence de rouille) il est encore possible de réaliser rapidement un 1er traitement fongicide, avec une solution triazole + chlorothalonil afin de pouvoir attendre le stade DFE et positionner le traitement SDHI selon les recommandations des firmes et des officiels, à savoir tôt dans le cycle de développement des maladies en évitant de compter sur la curativité des solutions et en veillant à respecter l’alternance des triazoles utilisées dans le programme. » précise Luc Flamant.

*Solatenol™ est le nom de marque de la matière active benzovindiflupyr contenue dans Elatus Plus et Elatus Era.