France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

J'ai testé l'innovation fongicide céréales sur Rubisko et Syllon

Pierre-Olivier Deschamps

Département : Indre-et-Loire (37)
Taille de l'exploitation : 100 ha
Cultures : Blé, orge, colza, tournesol
Test : Blé tendre d'hiver (Rubisko, Syllon)
Date de semis : 09 Octobre 2015

“ ELATUS™ PLUS associé : + 15 q/ha par rapport à une parcelle qui n'a reçu qu'un T1 et + 3 q/ha par rapport à la parcelle de référence SDHI „

Sur notre région et plus particulièrement cette année, les pressions maladies, septoriose et les 2 rouilles (jaune et brune) ont touché toutes les variétés de blé et d'orge. Face à ce contexte, j'utilise le chlorothalonil avec des triazoles au T1 pour contrôler l'évolution des souches résistantes à la septoriose. Pour le T2, j'alterne les triazoles vis-à-vis du T1 pour les mêmes raisons.

C'est la première fois que j'utilise un SDHI sur l'exploitation. Pour des raisons économiques et compte tenu de nos rendements moyens, passer un SDHI en T2 n'est pas courant dans la région ! J'étais donc tout particulièrement intéressé de faire partie de ce test et d'observer le comportement d'un tel fongicide.

Sur une parcelle de blé tendre Rubisko semé en octobre 2015, l'application d'ELATUS™ PLUS associé à son partenaire Cermira en T2 s'est déroulée le 10 mai sans problème particulier : pas de mousse ni d'odeur.

Les mélanges dans notre métier sont courants. Ce n'est pas un souci que d'avoir deux bidons comme la présentation en S-pac connect proposée par Syngenta. L'association proposée permet de gagner en efficacité.

5 à 6 semaines après l'application, j'ai été épaté par la persistance d'action du produit avec un aspect très vert de la parcelle en comparaison à celle de référence SDHI. De plus, le produit a protégé plus longtemps la plante de la maladie. La septoriose est montée moins vite sur les feuilles. La préventivité du produit sur les dernières feuilles est réelle. La belle histoire sur ELATUS™ PLUS associé qu'on m'avait racontée sur les plateformes d'essais s'avère crédible à grande échelle sur des parcelles agriculteurs. ELATUS™ PLUS associé tient ses promesses avant récolte.

En fait, jusqu'à la fin j'ai vu des différences. La parcelle était mûre et bonne à récolter mais la paille avait une couleur différente, jaune verte. On pouvait voir quelques tiges restées encore vertes !

En termes de rendements, la parcelle traitée ELATUS PLUS associé affiche :
+ 15 q/ha par rapport à une parcelle qui n'a reçu qu'un T1 et + 3 q/ha par rapport à la parcelle qui a reçu 2 traitements mais sans ELATUS™ PLUS associé en T2.

Je suis satisfait de cet essai. Ce nouveau SDHI fonctionne. Son action s'étale dans le temps et s'avère efficace contre les maladies ; c'est un critère majeur surtout pour des années comme celle-ci.

Photos de mon essai ELATUS™ PLUS associé à Tours


Plan large


Zoom parcelle