Vous êtes ici

Share page with AddThis

Désherbage des céréales : l'agronomie réduit l’infestation des adventices

Céréales
07.07.2015
Labour

Des pratiques agronomiques adaptées permettent de perturber le cycle des adventices et de réduire le stock semencier ainsi que l'infestation de mauvaises herbes. 

Elles sont le complément idéal du traitement herbicide. Des agriculteurs témoignent.

Labour et rotation longue pour un désherbage réussi

Jean-Marc, agriculteur en Lorraine (150 hectares)

Le désherbage des céréales n’est pas un souci pour mon exploitation. Pour limiter les problèmes de vulpin et de brôme dans les céréales, je pratique le labour sur la majeure partie de mes terres sauf pour le maïs grain et le tournesol où je sème en direct. Et, point essentiel, depuis plusieurs années, je mets en oeuvre une rotation longue avec des cultures d’hiver (colza, blé) et des cultures de printemps (maïs, orge printemps, tournesol). Un programme qui me permet de rester serein !

 

Mon conseil pour réduire les problématiques vulpins, introduire des cultures de printemps

Alain, agriculteur en Lorraine (114 hectares) 

Confronté à des échecs de désherbage dans mes céréales avec des vulpins résistants, j’ai donc introduit des cultures de printemps afin d’avoir une rotation plus longue, en particulier l’orge de printemps et le tournesol. Je pratique également des faux semis après le colza et avant un blé pour faire lever les vulpins afin de mieux les détruire. Ces pratiques me permettent d’avoir des parcelles propres.