France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Désherbage des céréales : quelles solutions sans isoproturon ?

Céréales
19.09.2016
Parcelle de blé à l'automne

Les solutions Défi et Daiko, utilisées en association, permettent de pallier le retrait* de l’isoproturon.

Faire face à l'arrêt* de l’isoproturon

Avec une utilisation sur plus d’un million et demi d’hectares sur la campagne 2015-2016, l’isoproturon était une base du désherbage des céréales. Son retrait* interroge la profession qui constate avec inquiétude la réduction du nombre de solutions herbicides disponibles. Une inquiétude d’autant plus marquée que l’isoproturon était utilisé dans de nombreuses situations : en pré ou en post-précoce associé à un anti-dicotylédones ou à un anti-graminées majoritairement à l’automne ou parfois en sortie d’hiver.

Défi et Daiko relèvent le challenge du désherbage d’automne

Quitterie Daire Gonzalez, chef marché chez Syngenta souligne :

« Malgré le retrait de l’isoproturon, les agriculteurs doivent continuer à désherber à l’automne car cette stratégie permet de préserver le rendement, jusqu’à 15 q/ha »

« C’est pourquoi, nous leur recommandons deux solutions herbicides d’automne qui ont fait leurs preuves, souples d’utilisation comme l’isoproturon et non concernées par les problèmes de résistance :

  • Défi en association avec un anti-dicotylédones pour une intervention dès le semis en pré-levée ou en post-précoce. Cette solution dispose d’un très large spectre à la fois sur graminées et dicotylédones (vulpin, ray-grass, pâturin, gaillet, pensée, véronique, géranium…). Elle a fait ses preuves sur le terrain depuis de nombreuses années.
  • Daiko en association avec un anti-graminées pour une intervention en post-levée. Cette solution est particulièrement redoutable contre les graminées avec un large spectre anti-dicotylédones et est dotée d’une action foliaire et racinaire (comme l’isoproturon) ce qui lui confère une souplesse d’emploi appréciée par les céréaliers. Elle a fait ses preuves dans les champs comme dans les essais, avec une efficacité supérieure à la référence utilisée seule et même à la référence utilisée en association avec de l’isoproturon (21 essais vulpins de 2013 à 2016). »
     

Graphique sur l'efficacité du désherbage d'automne avec Daiko

Particularité de Daiko : si le désherbage à l’automne n’a pas été possible, le produit peut être utilisé en sortie d’hiver pour renforcer l’efficacité de l’anti-graminées foliaire auquel il sera associé.

*Calendrier de retrait de l’isoproturon en France : date limite de commercialisation des spécialités contenant de l’isoproturon : 31 mars 2017, date limite d’utilisation : 30 septembre 2017.