France

Vous êtes ici

Des tests pour vérifier la résistance des plantes aux herbicides

Céréales
10.11.2021
Agrostis jouet du vent

L’Inrae développe différents outils pour quantifier la résistance des plantes aux herbicides.

Difficile de repérer et de quantifier la résistance des plantes aux herbicides appliqués, sauf si celle-ci est massive au sein de la parcelle. L’Inrae, l’Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement, développe deux types d’outils pour identifier une résistance : les tests biologiques et moléculaires. Les premiers consistent à pulvériser un traitement sur des adventices et à noter si elles survivent ou non aux doses appliquées. Cette stratégie est relativement longue puisqu’il faut entre deux et trois mois entre le semis des graines et l’application de l’herbicide pour juger de l’efficacité du traitement. Les tests moléculaires sont quant à eux plus rapides. Ils sont réalisés à partir de feuilles sèches ou fraîches prélevées directement au champ. L’ADN est alors extrait pour rechercher la présence éventuelle des gènes impliqués dans la résistance. Si c’est le cas, la plante est jugée résistante. Si aucun gène de résistance n’est repéré, la conclusion est plus délicate car les tests moléculaires s’appuient sur une partie seulement des mécanismes de résistance. Dans ce cas, le test biologique permet de s’assurer qu’il n’y a effectivement pas de réduction de l’efficacité du produit.