France

Vous êtes ici

Profiter du retour du froid pour ventiler

Céréales
23.11.2022

Les températures nocturnes plus fraîches devraient permettre d’atteindre rapidement les 5°C visés pour le stockage des grains.

À l’heure où les factures énergétiques sont au cœur des stratégies des OS, profiter de températures nocturnes plus fraîches pour ventiler semble opportun. En termes de stockage et donc, de préservation de la qualité sanitaire et technologique des grains, l’enjeu est d’abaisser la température des tas, par paliers, jusqu’à atteindre 5°C. Trois seuils sont régulièrement évoqués : 20°C, 12°C et 5°C. Le deuxième est généralement déjà atteint. L’enjeu est d’insuffler de l’air avec une température inférieure de 7 à 10°C par rapport à celle du grain stocké pour inhiber le développement des insectes et donc, limiter le recours aux insecticides, de moins en moins souhaités par les clients de l’aval. Pour mesurer avec précision la température du tas, l’utilisation d’une sonde, fixe ou mobile, est vivement conseillée. Une exposition prolongée à moins de 5°C présente un effet insecticide sur les adultes et sur les larves. Seuls le charançon des grains et le petit silvain plat peuvent survivre à une exposition prolongée sous cette température.