France

Vous êtes ici

Blé, la présence de pucerons est avérée

Céréales
19.05.2020
Puceron des céréales

Les pucerons sont partout, y compris dans les blés tendres. La surveillance doit se poursuivre jusqu’au stade grain pâteux.

Les pucerons investissent bon nombre de cultures actuellement, à commencer par les blés tendres, mais aussi sur les orges de printemps. Si des pullulations précoces sur les épis conduisent à des avortements de grains, des attaques plus tardives peuvent amputer le rendement jusqu’à 30 q/ha. Le puceron pique la plante, prélève la sève, répand un miellat sur l’épi et pénalise ainsi le poids des grains. Par temps calme, on assiste généralement à un développement sous forme de grappes de pucerons entre les épillets rendant ainsi la protection plutôt difficile. Une protection insecticide est recommandée lorsqu’un épi sur deux est colonisé par au moins un puceron entre l’épiaison et le stade « grain pâteux ». En règle générale, une régulation naturelle permet de venir à bout de ces insectes mais cette année, les populations sont très nombreuses et favorisées par le climat. Près de vingt spécialités insecticides sont autorisées pour lutter contre le puceron des épis. Néanmoins, avant d’en choisir une, bien vérifier son délai avant récolte (DAR) minimal et « l’effet vapeur » dont l’objectif sera de toucher les « pucerons en grappes ». Enfin, des essais d’Arvalis montrent que pour aboutir à une protection optimisée des épis, il convient d’utiliser un volume de bouillie d’au moins 150 l/ha.

> Découvrez les solutions Syngenta : Karaté® K, Karaté Zeon®