Vous êtes ici

Share page with AddThis

Pucerons sur céréales, vigilance jusqu’au stade grain pâteux

Céréales
13.06.2018
Pucerons des céréales sitobion avenae

La surveillance des populations de pucerons doit se poursuivre jusqu’au stade grain pâteux des blés.

13/06/2018
Sur blé, un traitement insecticide est conseillé si un épi sur deux est colonisé par au moins un puceron entre les stades « épiaison » et « grain pâteux ». Le puceron à cibler est Sitobion avenae qui, en prélevant la sève, peut occasionner de lourds dégâts. La plupart des produits pyréthrinoïdes sont efficaces. Le choix de la spécialité doit tenir compte du DAR, délai avant récolte. Le risque de pullulation reste difficile à prédire car il dépend à la fois de conditions climatiques, agronomiques et biologiques dont les interactions sont complexes. L’observation reste donc la meilleure solution pour quantifier le risque potentiel.

> Voir la solution Syngenta :
Karaté Zeon

Les piqûres de pucerons sur les épis peuvent amputer le rendement jusqu’à 30 q/ha dans le cas de fortes infestations.

15/05/2018
Les parcelles de blé commencent à épier dans la plupart des régions. À défaut de pouvoir prédire le risque de pullulation de pucerons avec certitude, l’observation au champ reste la technique la plus efficace. Un traitement insecticide est conseillé quand un épi sur deux est colonisé par au moins un puceron entre l’épiaison et le stade « grain pâteux ». La visite des parcelles permet également de repérer la présence éventuelle d’insectes auxiliaires, souvent très efficaces. Comme toute substance appliquée à ce stade, le délai avant récolte (DAR) de l’insecticide doit être vérifié. Pour rappel, les pucerons piquent la plante pour prélever la sève. Si des pullulations précoces peuvent provoquer l’avortement de grains, c’est le critère « poids des grains » qui se trouve le plus affecté. La chute de rendement peut atteindre jusqu’à 30 q/ha dans le cas de fortes infestations.