France

Vous êtes ici

Le taux de protéines sauve la qualité des blés durs

Céréales
21.09.2021
Blé dur

Les analyses de FranceAgriMer sur la qualité des blés durs ont livré leur verdict : PS et Hagberg en recul, protéines au rendez-vous.

FranceAgriMer a, le 15 septembre, présenté le bilan de son enquête réalisée sur la qualité de la récolte 2021 de blé dur. Alors que les taux de protéines sont très bons, les temps de chute de Hagberg et les poids spécifiques (PS) déçoivent. Ainsi, pour les protéines, la moyenne avoisine les 15 % avec 91 % des lots au-dessus de 14 %. C’est dans l’Ouest du pays que les valeurs sont les plus élevées. Les pluies au moment de la récolte ont fait chuter les PS avec au final, des données très variables selon les régions. Les valeurs les plus élevées se retrouvent dans le Sud-Est de la France. Les moyennes les plus faibles, en région Centre, avoisinent 75 à 76 kg/hl. Année atypique également concernant le temps de chute de Hagberg : 68 % des volumes se situent en dessous de 150 secondes, contre 11 % pour la moyenne quinquennale. Enfin, concernant le critère GMF (grains germés, mouchetés et fusariés), la moyenne est de 5,2 % : une valeur un peu plus élevée que les années précédentes, due notamment à la hausse du taux de grains germés. La question d’éventuels déclassements de blé dur en blé fourrager pourrait se poser localement.