France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Céréales : estimer le risque piétin verse

Céréales
26.02.2019
Piétin verse sur pied

Sur céréales, raisonner un traitement contre le piétin verse tient compte de trois critères : la sensibilité variétale, l’agronomie et le climat.

Les conditions climatiques actuelles sont poussantes. Certaines parcelles de blé tendre atteignent désormais le stade épi 1cm dans le sud de la France, un stade clé pour décider de traiter, ou non, contre le piétin verse. Le recours à un traitement chimique dépend de trois critères : la sensibilité variétale, l’agronomie et le climat de l’année. Les variétés dont la note de résistance est au moins égale à 5 (note attribuée par le Geves) ne nécessitent pas d’intervention, même en situation à risque.

Pour évaluer le risque agronomique, il convient de prendre en compte le potentiel infectieux du sol lié à la présence de résidus pailleux en surface, du type de sol et de la date de semis. Quant au climat, rappelons que les contaminations se produisent sous des températures douces et avec une humidité persistante. Pour l’heure, le risque est donc quasi nul. Mais attention, des pluies sont annoncées dans la semaine avec un maintien des températures au-dessus des moyennes pour un mois de février.