France

Vous êtes ici

Il est encore temps de penser aux faux-semis

Céréales
06.10.2020

Les adventices ont profité des pluies pour lever. L’enjeu désormais : semer dans des parcelles propres.

Les pluies de ces derniers jours ont été propices à la levée des ray-grass et des vulpins. Le passage d’outils de déchaumage, avant le semis, reste utile pour limiter la présence de ces adventices. Cette stratégie est d’autant plus efficace que la préparation du sol est superficielle (4 à 5 cm maximum) et que le sol est rappuyé. Pour ne pas provoquer de levées dans la culture principale, l’enjeu est de réaliser la dernière intervention au plus tard trois semaines avant les semis. L’idéal est ensuite d’utiliser un semoir qui perturbe peu le sol, à l’image de ceux qui travaillent uniquement la ligne de semis. Dans les parcelles où la maîtrise des graminées est délicate, l’institut technique Arvalis recommande de ne pas semer trop tôt car les programmes herbicides, même les plus onéreux, sont mis en difficulté en cas de forte pression en graminées. Un semis à partir du 25 octobre permet de sécuriser le désherbage de ces parcelles.