France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Avant les céréales, pensez au faux semis

Céréales
14.10.2019

Décaler la date de semis et réaliser un faux semis permet de limiter l’infestation des futures céréales.
La technique du faux semis est bien adaptée aux céréales à paille. L’objectif est de travailler superficiellement les deux premiers centimètres du sol pour faire germer un maximum de graines présentes dans cet horizon. Une fois cette étape réalisée, les plantules peuvent être détruites mécaniquement via le passage de différents outils : herse étrille, houe rotative... Plus le semis est  tardif, plus le nombre d’espèces levées peut être important. La réussite de cette pratique passe également par des conditions météorologiques humides, propices à la levée des graminées.

Découvrir la démarche Terre de Progrès

 

10/09/2019
Désherbage des céréales : pensez aux faux-semis

Avant l’implantation des cultures d’automne, la technique du faux-semis permet de réduire le stock d’adventices.
Un travail superficiel du sol, sur moins de 5 cm de profondeur, stimule la levée des adventices et facilite leur destruction juste avant le semis des céréales. Si la réussite de cette technique repose sur le choix de bons outils, elle reste également dépendante des conditions climatiques. Ainsi, une certaine humidité est nécessaire pour que les graines de mauvaises herbes germent et lèvent. Cette pratique est efficace pour gérer les ray-grass, les bromes et les vulpins.

La gestion des géraniums est plus simple derrière un colza : cette adventice levant plus difficilement derrière les céréales. Si les conditions climatiques sont propices, les outils à dents de type vibro-déchaumeurs et cultivateurs à 3 ou 4 rangées de dents sont bien adaptés. L’enjeu est de dessécher les plantes pour limiter le risque de repiquage. Dans tous les cas, il est conseillé d’intervenir au minimum trois semaines avant le semis de la céréale.