France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Blé tendre : raisonner l’usage des régulateurs de croissance

Céréales
26.03.2019
Champ avec verse

Densité de semis, nutrition azotée et choix variétal permettent d’estimer le risque de verse.

Le risque de verse physiologique (à ne pas confondre avec le piétin verse, dû à un champignon) est déterminé par quatre critères : la sensibilité variétale, la densité de tiges, la nutrition azotée du début de cycle et les conditions météo à la montaison. La résistance de la tige à ce phénomène s’acquiert au moment même de sa constitution, c’est-à-dire entre les stades épi 1 cm et 2 nœuds environ.

L’utilisation de régulateurs de croissance agît sur l’élongation des cellules de la tige pour former des entre-nœuds plus courts, des parois plus épaisses et donc, des tiges plus solides. Le risque de verse est plus important dans les situations d’excédent azoté. Une forte densité de semis accroit également le risque. Trois conditions permettent de se passer d’un régulateur de croissance : un semis clair, une variété résistante et une maîtrise de la nutrition azotée.