Vous êtes ici

Share page with AddThis

Mieux contrôler les fusarioses

Céréales
03.12.2015

Les pluies durant la floraison des blés augmentent les risques fusarioses.

La fusariose affecte la qualité des récoltes

Le risque fusariose est doublement pénalisant pour la récolte :

  • Il réduit les volumes de collecte du fait d’un mauvais remplissage des grains et d’un poids spécifique moindre,
  • Il affecte la qualité de la récolte par l’accumulation de DéOxyNivalénol (DON). Le DON est une toxine naturelle produite par les champignons du genre Fusarium roseum. Des limites règlementaires existent sur la commercialisation des blés avant 1ére transformation pour l’alimentation humaine.

Des variétés de blé tolérantes aux fusarioses

Dans sa gamme actuelle, Syngenta propose les variétés qui ont un très bon niveau de tolérance à la fusariose.

La génétique pour mieux contrôler la fusariose

Syngenta prend une longueur d’avance en intégrant une nouvelle source de résistance issue d’une lignée de blé d’origine chinoise. Cette nouvelle génération « hautement résistante », grâce à la génétique « sumaï 3 », sera en test l’an prochain dans les essais des distributeurs.

Variété hautement résistante grâce a la génétique Sumai 3
Plateforme Orgerus (78), juin 2012