Vous êtes ici

Share page with AddThis

Semis tardifs des orges : risques et précautions

Céréales
19.10.2012
Orge Hiver Semis

Jusqu’au 20 novembre, il est encore possible de semer sans changer de variété et en adaptant votre densité de semis. 

Les pluies ont retardé vos chantiers de semis, pour autant pas de panique. Trouvez les réponses à toutes les questions que vous vous posez à ce sujet.

Qu’est-ce qu’une date optimale de semis ?

Pour chaque région et variété, il existe une plage de dates optimales de semis pour laquelle la variété a le maximum de chance d’éviter les risques d’échaudage et de gel d’épi.

Peut-on semer après une date optimale de semis ?

En France, on peut semer sans risque une orge jusqu’au 20 novembre.

Quelles précautions prendre si la plage de semis est dépassée ?

Il convient d’augmenter la dose de semis de 10% par quinzaine de jours de retard. En effet, le temps d’implantation de la variété avant l’hiver est réduit et le nombre de talles potentiel est diminué. Si possible, adoptez des mesures agronomiques pour accélérer la levée : préparer un bon lit de semences, semer à une profondeur maximale de 2 cm, assurer un bon contact graines-sol…

Le risque de gel est-il accru ?

La plantule acquière sa tolérance maximale au froid dès le stade « 3-4 feuilles » qui est rapidement atteint après le semis.

Faut-il changer de variété pour une précocité plus élevée pour éviter le risque d’échaudage ?

Avant le 20 novembre, c’est inutile car les précocités à montaison et à maturité des variétés d’orge sont très similaires (contrairement à celles des variétés de blé) et permettront d’éviter le risque d’échaudage. Calculez votre densité de semis