France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Le point sur l’application des insecticides foliaires

Céréales
03.10.2018
Levée de céréales à paille blé dur

Température, choix des buses, Syngenta fait le point sur les conditions d’application des insecticides foliaires.

Nouvelle donne insecticide et idées reçues

Avec le retrait de l’imidaclopride depuis le 1er septembre 2018, les agriculteurs auront recours aux insecticides foliaires en végétation pour lutter contre pucerons et cicadelles, vecteurs de la JNO et de la maladie des pieds chétifs. Compte tenu de cette nouvelle donne, ils s’interrogent sur les conditions d’application des insecticides foliaires. « Des idées reçues circulent sur ces sujets » observe Aurélie Bogers, expert technique insecticides foliaires « nous avons souhaité faire le point sur les conditions de températures lors de l’application des insecticides et aussi sur le choix des buses ».

Les insecticides foliaires sont efficaces à basse température

Certains producteurs pensent que les insecticides foliaires ne sont pas efficaces à basse température. « C’est une idée fausse, explique Aurélie Bogers, car les pyréthrinoïdes, qui sont les insecticides les plus utilisés dans la lutte contre pucerons et cicadelles, ont une action de contact et sont efficaces quelle que soit la température au moment de l’application et dans les jours qui suivent l’application ».
Par ailleurs, dans la mesure où les pucerons sont actifs à des températures supérieures à 10 °C, la spécialité Karaté® K, qui associe le pyrimicarbe à la lambda-cyhalothrine, présente également une excellente efficacité.

Choisir des buses anti-dérive est efficace

L’autre sujet polémique sur l’application des insecticides foliaires est la nature des buses utilisées. Aurélie Bogers précise, « les agriculteurs peuvent utiliser pour l’application des insecticides foliaires des buses anti-dérive en toute sérénité. Parce qu’ils ont une action de contact, les pyréthrinoïdes sont effectivement sensibles à la qualité de pulvérisation ». Malgré cela, les produits de contact montrent une efficacité équivalente entre les buses à injection d’air et les buses à fente classique pour des volumes de bouillie supérieurs ou égaux à 100 l/ha.