France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Cicadelles sur blé : surveillez les pièges

Céréales
15.10.2019
Plaque vigie Virose - insectes céréales

Difficiles à repérer sur les cultures, les cicadelles doivent être identifiées via les pièges.

Cette semaine, des cicadelles ont été observées dans plusieurs pièges englués de type Vigie Virose installés dans les parcelles de blé et d’orge d’hiver, tout juste semés. L’identification de ces ravageurs sur les plantes étant compliquée, seul le piégeage permet d’évaluer le risque. Celui-ci est fixé à une trentaine de captures par semaine et ce, dès le semis. Plus les attaques sont précoces, plus elles sont dommageables. Pour être sûr qu’il s’agisse bien de cet insecte, n’hésitez pas à vous munir d’une loupe pour repérer les cinq bandes blanches sur le dessus de l’animal au niveau du thorax. La pose des plaques jaunes engluées, de format A4, doit être inclinée, à plus de 25 mètres du bord de la parcelle.
 

4/10/2019
Pucerons et cicadelles sur céréales : poser les pièges

Dès le semis, l’observation des parcelles de blé doit débuter pour identifier l’arrivée des pucerons et cicadelles.
Repérer très tôt l’arrivée des pucerons et cicadelles dans les parcelles de céréales permet d’ajuster les techniques de lutte. La pose de plaques engluées type « Vigie-virose » est un bon moyen d’observer ces insectes. Le protocole consiste à installer ces plaques, de façon inclinée, à plus de 24 m du bord de la parcelle. Le relevé doit se faire au moins une fois par semaine.
Pour les cicadelles, le seuil de nuisibilité est fixé à 30 captures par semaine, dès le semis.
Pour les pucerons, si le piégeage est un bon indicateur, seule l’observation des attaques sur plantes permet de déclencher un éventuel traitement.

>> Voir les solutions produits Syngenta : Karaté® Xflow, Karaté Zéon®.