France

Vous êtes ici

Le suivi des piégeages taupins incite à la prudence au semis

Céréales
11.09.2020

L’automne oblige à la vigilance sur les taupins avant le semis des céréales. Les dégâts peuvent atteindre 40 q/ha.

Plus de 30 000 adultes piégés

Pour la troisième année consécutive, des taupins sont capturés un peu partout en France. « Depuis le printemps 2018, nous avons mis en place un réseau de piégeage de taupins adultes pour suivre les populations, explique Virginie Braun, expert technique Protection des Semences chez Syngenta. Cette année encore, grâce à nos agriculteurs et distributeurs partenaires, 64 sites ont été suivis dans 18 petites régions agricoles différentes, couvrant ainsi l’ensemble de la France. Même si l’importance des captures n’est pas corrélée aux dégâts, ces chiffres incitent à la vigilance sur les céréales. » Plus de 30 000 adultes ont ainsi été piégés entre fin avril et fin juillet.

Quatre espèces de taupins

En effet, sur les quatre espèces principales de taupins qui ont été piégées (Agriotes lineatus, Agriotes obscurus, Agriotes sordidus, Agriotes sputator), l’espèce A. sordidus (51 %) est prépondérante cette année. Cette espèce possède un cycle de développement court, entre un et deux ans, avec des larves qui peuvent faire des dégâts tous les deux ans en moyenne. « Ce n’est pas parce que la nuisibilité des taupins au printemps n’a pas été forte, que les larves ne feront pas de dégâts cet automne », poursuit l’experte technique. En moyenne sur céréales, la nuisibilité des taupins peut vite atteindre 40 q/ha.

Des larves « fil de fer » qui perforent les pieds

Dessèchement, jaunissement des extrémités du feuillage, parfois rougissement du limbe… Parmi les symptômes d’attaque des larves des taupins, deux signes ne trompent pas : la perforation du pied, avec un trou de 1 à 2 millimètres de diamètre qui laisse la gaine de la tige lacérée, et la présence du ver en forme de « fil de fer », de couleur jaune. Seule la larve des taupins est nuisible. « Les céréales sont souvent attaquées en sortie d’hiver, c’est le plus fréquent, mais elles peuvent également subir des dégâts à l’automne », explique Virginie Braun. Les attaques se répartissent par foyers ou tâches dans la parcelle. L’anticipation est de mise car dès les premiers symptômes visibles, il est souvent trop tard.

Atteindre le stade 6-8 feuilles

Aucune lutte contre les adultes n’est efficace pour maîtriser les dégâts des larves. « Il faut être vigilant lors des semis pour la protection de la culture, en tenant compte de sa sensibilité, de la rotation et des historiques d’attaques par ce ravageur », complète l’expert technique. Trois solutions agronomiques sont envisageables : mettre en place une rotation, qui n’a pas forcément d’impact car le taupin attaque toutes les cultures, ressemer intégralement la parcelle, qui reste une solution radicale, ou engager une véritable course contre la montre afin que les céréales poussent plus vite que les taupins ne les endommagent. Car au-delà du stade 6-8 feuilles, les dégâts ne sont plus économiquement importants. Tout ce qui peut accélérer l’implantation et la croissance de la culture doit donc être mis en place : travailler le sol, éviter les enfouissements trop profonds, bien implanter la culture et utiliser des engrais adaptés, notamment des engrais starter.

Protection des semences, l’investissement rentable

« Les recherches publiques et privées mettent en avant le fait que la protection de semences avec la téfluthrine est un investissement rentable, au vu de la nuisibilité moyenne des ravageurs souterrains dont font partie les taupins, éclaire Virginie Braun. Le gain net par rapport à une absence de protection de semence s’élève à 145 €/ha, sur une base de 15€/q. Avec une profondeur de semis à 3 cm maximum, on peut limiter une levée hétérogène ou des pertes en semences, mais aussi les dégâts d’oiseaux. » De la lutte agronomique à la protection chimique, face aux larves de taupins, le maître mot est anticipation ! Tous les conseils utiles pour faire face aux taupins sont réunis dans un épisode dédié Des antennes dans les champs, un podcast indispensable pour ne pas se laisser surprendre.