France

Vous êtes ici

Au Nord, un tour de plaine pour ajuster le désherbage des blés

Céréales
03.02.2020
Champ - Nord de la France

Avec des semis parfois tardifs, le désherbage d’automne des blés a été perturbé. Des rattrapages sont à envisager.

Des semis de blé perturbés et moins de désherbage d’automne

Dans les régions nord et centre nord, les pluies récurrentes de l’automne 2019 ont perturbé les récoltes des cultures comme le maïs, la pomme de terre ou la betterave et par conséquence les semis de blé avec des implantations qui se sont étalées de début octobre à début décembre alors qu’habituellement dans ces zones céréalières, les semis sont très précoces (début à fin octobre).
Résultat, alors que le désherbage d’automne des blés dans la région concerne 75 % des surfaces avec une double application pour un tiers d’entre elles, en 2019, selon Julien Vaugoux, chef produit herbicides céréales chez Syngenta, « seulement 50 à 55 % des surfaces ont été désherbées à l’automne et 10 à 15 % ont reçu une double application ». « Les situations de sortie d’hiver seront donc très variables » souligne Fabien Massot, expert national technique herbicides céréales chez Syngenta, « et un tour de plaine est indispensable pour juger du salissement des parcelles dans une région où les pressions vulpins et ray-grass sont importantes ». Sur la base du suivi de 12 essais Syngenta dans la région, pour les semis précoces (1er au 15 octobre), au 25 janvier 2020, le niveau moyen d’infestation sur les témoins non traités (TNT) était de 160 ray-grass/ m2 et de 100 vulpins/ m2. Pour les semis de fin octobre, selon les parcelles, le taux d’infestation sur les TNT variait de 30 à 125 vulpins/m2 et de 20 à 60 ray-grass/m2.
Par ailleurs, souligne Fabien Massot, « nous avons pu observer la très bonne efficacité des applications herbicides automnales, avec 85 % d’efficacité pour les applications de prélevée, 90 % d’efficacité pour les applications de post-levée et plus de 95 % d’efficacité pour les doubles applications ».

Observer vos parcelles pour ajuster le désherbage de sortie d’hiver

En sortie d’hiver, le désherbage devra donc être ajusté en fonction des traitements herbicides d’automne et du salissement observé dans les parcelles de blé. Les applications sont à réaliser dès que les conditions pédoclimatiques le permettront (sols portants, conditions poussantes, températures supérieures à 5°C avec une hygrométrie supérieure à 60 % en évitant d’intervenir si de fortes amplitudes thermiques sont annoncées).

  • Pour les céréaliers qui ont pu réaliser un double passage herbicide à l’automne, compte tenu de l’excellente efficacité de cette stratégie, un rattrapage ne devrait pas être nécessaire sauf en situation de très forte pression adventice.
  • Concernant les parcelles de blé tendre qui ont reçu un herbicide à l’automne, le tour de plaine permettra d’ajuster les interventions de sortie d’hiver : la spécialité Axial® Pratic peut être appliquée seule à la dose de 1,2 l/ha pour compléter l’efficacité sur ray-grass, vulpin ou agrostis.
  • Pour les parcelles de blé tendre semées tardivement et qui n’ont reçu aucun désherbage, Syngenta conseille pour les applications les plus précoces d’associer Axial Pratic à la dose de 1,2 l/ha à la spécialité Défi® à 3 l/ha si la flore dominante est le ray-grass ou la spécialité Daiko® à 3 l/ha + un herbicide de la famille des sulfonylurées si la flore dominante est le vulpin. Au-delà du stade mi-tallage, l’association herbicide recommandée est Axial Pratic à 0,9 l/ha à un herbicide de la famille des sulfonylurées.

Au 25 janvier, la plupart des parcelles se situaient entre le stade début et mi-tallage.
« Le désherbage de sortie d’hiver après un passage automnal a fait ses preuves » observe Fabien Massot, « sur 31 essais Syngenta réalisés de 2012 à 2019, cette stratégie permet un gain de rendement de 5 q/ha par rapport à un désherbage d’automne seul ». Par ailleurs, ce passage de sortie d’hiver permet de limiter le stock grainier des sols, « un pied de ray-grass produit 3 000 graines et un pied de vulpin 1 500 graines » rappelle l’expert. Des chiffres éloquents de nature à inciter les céréaliers à faire très rapidement un tour de plaine pour ajuster le désherbage de sortie d’hiver !

 


Orge
Prévoir un désherbage en sortie d’hiver

Sur orge d’hiver, les solutions de désherbage de sortie d’hiver sont plus limitées car il n’est pas possible d’utiliser les herbicides de la famille des sulfonylurées. Jusqu’au stade début tallage, Syngenta recommande une intervention avec la spécialité Défi® à 3 l/ha. Au-delà de ce stade, le désherbage de sortie d’hiver peut être réalisé avec Axial Pratic à la dose de 1,2 l/ha ou Axial One à la dose de 1,3 l/ha. 


Focus produits

  • Axial Pratic (50 g/l de pinoxaden + 12,5 g/l de cloquintocet-mexyl) est un herbicide antigraminées à action foliaire avec une excellente efficacité contre le ray-grass et une très bonne efficacité sur folle avoine et agrostis. Il est autorisé sur la plupart des céréales (blé tendre d’hiver et de printemps, grand épeautre, seigle, triticale, orge d’hiver et de printemps, blé dur d’hiver et de printemps) en sortie d’hiver à partir du stade début tallage des céréales. Pour une efficacité optimale sur les adventices, il est recommandé en association avec un herbicide antigraminées de la famille des sulfonylurées.
  • Axial One (45 g/l de pinoxaden, 5 g/l de florasulame, 11,25 g/l de cloquincet-mexyl) est un herbicide foliaire avec une action sur graminées et dicotylédones. Il est autorisé sur la plupart des céréales comme Axial Pratic. En sortie d’hiver, il est recommandé en association avec une sulfonylurée (renfort antigraminées et deux modes d’action).
  • Daiko (800 g/l de prosulfocarbe + 10 g/l de clodinafop-propargyl + 2,5 g/l de cloquintocet-mexyl) peut être appliqué de 1 feuille à mi tallage sur blé tendre d'hiver, blé dur d'hiver, seigle d'hiver et triticale. Son activité racinaire et foliaire permet de renforcer ses partenaires antigraminées et de régulariser l’efficacité en fonction du stade des adventices et des conditions météorologiques.
  • Défi  (800 g/l de prosulfocarbe) est la référence du désherbage d’automne et peut être appliqué aussi en sortie d’hiver. Il offre un large spectre sur graminées (ray-grass, vulpin, pâturin et agrostis) complété par une action sur dicotylédones (véroniques, géraniums ou gaillet d’automne). Souple d’emploi (de la prélevée au début tallage des blés), il peut être appliqué sur blé tendre d'hiver et blé dur d'hiver, orge d’hiver (dont les orges de printemps semées à l’automne), seigle d'hiver, triticale, épeautre. Défi présente une activité foliaire et racinaire.