France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Désherber à l’automne, c’est partir gagnant !

Céréales
05.11.2015
Levée d'adventices dans parcelle de blé

Aujourd’hui, toute la filière est convaincue de l’intérêt de désherber à l’automne. En association, Défi et Daiko sont les deux herbicides à privilégier.

Il est encore temps de lutter efficacement contre les graminées et dicotylédones majeures pour préserver le rendement de la récolte future. En association, Défi et Daiko sont les deux herbicides à privilégier.

Les atouts du désherbage d’automne

Désherber à l’automne permet d’améliorer l’efficacité de son programme herbicide. Les applications précoces du stade prélevée au début du tallage de la céréale sont à privilégier. La concurrence entre adventices et culture est alors moins virulente. En effet, dans les essais menés depuis 2013, le désherbage d’automne permet d’apporter un gain de 15 qx/ha sur blé, par rapport à un passage unique en sortie d’hiver.
Le désherbage d’automne permet de recourir à d’autres modes d’action de ceux de la sortie d’hiver (inhibiteurs de l’ALS ou de l’ACCase) sensibles aux risques de résistance et limite donc le risque de développement d’adventices résistantes.

Certaines solutions sont utilisables pendant tout l’hiver, voire même en sortie d’hiver sur des adventices jeunes grâce à leur activité racinaire et foliaire. Veillez aux conditions météo pour optimiser ces traitements d’automne en termes de sélectivité : des amplitudes thermique modérées (< 15°C) et les périodes de gel dans les jours qui suivent l’application.

Les solutions Syngenta Defi et Daiko

Ce sont deux herbicides anti-graminées et anti-dicotylédones à base de prosulfocarbe, matière active intéressante dans la gestion du désherbage dans la rotation. Ils sont multi-céréales : blé tendre d’hiver, blé dur d’hiver, seigle d’hiver et triticale. Défi, quant à lui, est aussi homologué sur orge d’hiver.
Leur mode d’action, foliaire et racinaire, leur permettent d’être utilisé en post-levée et prélevée pour Défi et en post-levée pour Daiko. Ces deux herbicides s’emploient en association pour optimiser leur efficacité. « Daiko associé à l’isoproturon et au diflufénicanil apporte un très haut niveau d’efficacité sur vulpin avec beaucoup de souplesse d’utilisation. », témoigne Fabien Massot, expert technique national herbicides céréales chez Syngenta. Défi comme Daiko sont applicables jusqu’en sortie d’hiver si les conditions météo le permettent.

En association avec un inhibiteur de l’ALS, Défi ou Daiko améliorent l’efficacité graminées sur les applications précoces de sortie d’hiver tout en apportant un mode d’action différent sur les adventices.