France

Vous êtes ici

Désherbage des blés, tout reste à faire au Sud et à l’Ouest

Céréales
03.02.2020
Champ - Sud de la France

Les semis de blé très tardifs ont limité les désherbages d’automne. Le désherbage de sortie d’hiver sera déterminant.

Très peu de désherbage des blés à l’automne

Dans les zones céréalières du sud et de l’ouest de la France, les semis de blé ont été fortement perturbés par les pluies automnales. Beaucoup d’agriculteurs n’ont pu semer qu’en décembre voire début janvier pour certains d’entre eux. « Dans ce contexte particulier, le taux de désherbage d’automne est très faible », souligne Julien Vaugoux, chef produit herbicides céréales chez Syngenta, « de l’ordre de 10 à 20 % selon les secteurs ». Il faudra donc, précise Fabien Massot, expert technique national herbicides céréales chez Syngenta, « soigner le désherbage de sortie d’hiver qui sera déterminant pour maîtriser les mauvaises herbes et notamment les levées de ray-grass, adventice très présente dans ces zones de production ».
Des observations réalisées sur 13 essais Syngenta de blé tendre et de blé dur au 25 janvier dernier montrent par ailleurs, que la pression ray-grass sur les témoins non traités est élevée pour les semis précoces de fin octobre avec une moyenne de 190 ray-grass/m2 et moyenne pour les semis plus tardifs de fin novembre - début décembre avec en moyenne 45 ray-grass/m2.
Quand les désherbages d’automne ont pu être réalisés, leur performance est très bonne avec une efficacité de 91 % pour les herbicides de prélevée et de 97 % pour les herbicides appliqués en post-levée (13 essais Syngenta).

Le désherbage de sortie d’hiver sera essentiel

En sortie d’hiver, la plupart des céréaliers de la région vont donc devoir désherber leurs blés dès que les conditions pédoclimatiques le permettront (sols portants, conditions poussantes, températures supérieures à 5 °c avec une hygrométrie supérieure à 60 % en évitant de désherber si de fortes amplitudes thermiques sont annoncées).

  • Pour les blés semés en décembre qui n’ont reçu aucun désherbage, Syngenta recommande d’associer la spécialité herbicide Axial® Pratic, solution herbicide de référence du désherbage de sortie d’hiver sur ray-grass, à la dose de 1,2 l/ha sur blé tendre et de 0,9 l/ha sur blé dur, avec Défi® à la dose de 3 l /ha, herbicide qui bénéficie d’une action racinaire. « Cette stratégie est possible », précise, Fabien Massot, « jusqu’au stade mi-tallage des blés (au 25 janvier, le stade moyen des blés de la région se situait entre 2 feuilles et début tallage) ».
  • Pour les semis de blés un peu plus précoces, Syngenta conseille d’intervenir avec la spécialité herbicide Axial Pratic à la dose de 0,9 l/ha en association avec un herbicide de la famille des sulfonylurées. Pour élargir le spectre, en particulier sur dicotylédones, la spécialité Axial Pratic peut être substituée par Axial® One à la dose de 1 l/ha.

« Le désherbage de sortie d’hiver associant Axial Pratic à un herbicide de la famille des sulfonylurées a fait ses preuves », observe Fabien Massot, « avec une préservation du rendement de 19 q/ha par rapport à un témoin non traité sur 8 essais Syngenta (2014 à2018). Cette stratégie permet par ailleurs d’éviter une montée à graines des adventices et donc de limiter le salissement des parcelles ».
Au-delà du gain d’efficacité sur graminées, l’association en sortie d’hiver du  pinoxaden (matière active des spécialités Axial Pratic et Axial One) à une sulfonylurée apporte par ailleurs plus de souplesse pour les traitements herbicides dans la mesure où les performances du pinoxaden sont peu dépendantes des conditions climatiques. C’est aussi un moyen de limiter la pression de sélection sur les adventices en associant deux familles chimiques différentes.

 


Orge
Prévoir un à deux désherbages

Sur orge d’hiver, les solutions de désherbage sont plus limitées car il n’est pas possible d’utiliser des herbicides de la famille des sulfonylurées. Dans la mesure où fin janvier, les stades observés se situaient entre 3 feuilles et début tallage, une première intervention est conseillée avec la solution herbicide Défi à 3 l/ha afin de maîtriser les graminées. Par la suite, en fonction du salissement, un rattrapage peut être envisagé avec l’herbicide Axial Pratic à la dose de 1,2 l/ha ou Axial One à la dose de 1,3 l/ha pour une action plus complète sur graminées et dicotylédones. 


Focus produits

  • Axial Pratic (50 g/l de pinoxaden + 12,5 g/l de cloquintocet-mexyl) est un herbicide anti-graminées à action foliaire avec une excellente efficacité contre le ray-grass et une très bonne efficacité sur folle avoine et agrostis. Il est autorisé sur la plupart des céréales (blé tendre d’hiver et de printemps, grand épeautre, seigle, triticale, orge d’hiver et de printemps, blé dur d’hiver et de printemps) en sortie d’hiver à partir du stade début tallage des céréales. Pour une efficacité optimale sur les adventices, il est recommandé en association avec un herbicide anti-graminées de la famille des sulfonylurées.
  • Axial One (45 g/l de pinoxaden, 5 g/l de florasulame, 11,25 g/l de cloquincet-mexyl) est un herbicide foliaire avec une action sur graminées et dicotylédones.  Il est autorisé sur la plupart des céréales comme Axial Pratic. En sortie d’hiver, il est recommandé en association avec une sulfonylurée (renfort antigraminées et deux modes d’action).
  • Défi (800 g/l de prosulfocarbe)est la référence du désherbage d’automne et peut être appliqué aussi en sortie d’hiver. Il offre un large spectre sur graminées (ray-grass, vulpin, pâturin et agrostis) complété par une action sur dicotylédones (véroniques, géraniums ou gaillet d’automne). Souple d’emploi (de la prélevée au début tallage des blés), il peut être appliqué sur blé tendre d'hiver et blé dur d'hiver, orge d’hiver (dont les orges de printemps semées à l’automne), seigle d'hiver, triticale, épeautre. Défi présente une activité foliaire et racinaire.