France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

L’heure du T2 pour protéger les blés des maladies

Céréales
13.05.2019
septoriose

Les maladies se développent, les stades évoluent, c’est l’heure du T2 pour préserver la future récolte.

Les blés au stade optimal pour positionner le T2

Début mai, la plupart des blés étaient ou approchaient le stade dernière feuille étalée (DFE), le stade optimal pour positionner le T2 des blés qui est le traitement fongicide essentiel pour protéger les 3 dernières feuilles qui contribuent très largement à l’élaboration du rendement du blé.

« Ce traitement est d’autant plus important en 2019 qu’avec un début de campagne relativement calme sur le front des maladies, de nombreux céréaliers ont fait le choix d’alléger le T1 voire de faire l’impasse » souligne Fabrice Blanc, expert technique national fongicide céréales chez Syngenta. « Toute la difficulté va désormais être de passer entre les gouttes annoncées pour la première quinzaine de mai. L’enjeu est majeur car la végétation est belle, le potentiel des blés est prometteur et les maladies se développent ».

La septoriose progresse sur les blés, surveiller les rouilles

Dans la plupart des grandes régions céréalières, les pluies de la dernière quinzaine d’avril ont en effet été favorables à la progression de la septoriose. Le nouvel outil d’aide à la décision Avizio développé par Syngenta indiquait au 3 mai, un déclenchement des traitements fongicides sur 66 % des parcelles de référence avec une prévision de déclenchement sur 90 % des parcelles à 10 jours. La rouille jaune sur blé est toujours observée sur variétés sensibles et quelques symptômes de rouille brune ont déjà été constatés sans développement majeur pour le moment compte tenu des conditions très fraîches du début du mois de mai.

Cette maladie sera à surveiller dans les semaines à venir car si par le passé, la rouille brune était plutôt cantonnée aux régions céréalières du sud de la France, elle se développe depuis quelques années dans la moitié nord. La sensibilité variétale, des dates de semis précoces, la présence de repousses de céréales sont autant de facteurs favorables à la rouille brune qui peut exploser rapidement et conduire à des pertes de rendement allant jusqu’à 60 quintaux par hectare dans les cas les plus graves.

Prévoir un T2 persistant pour une longue période de protection des blés 

Pour prévenir le développement de ces maladies, le choix d’un T2 à grande persistance d’action permettra de protéger les blés jusqu’à la future récolte. « Nos solutions fongicides à base de Solatenol, Elatus® Era et Elatus® Plus associé à son partenaire fongicide assurent une durée d’action jusqu’à 45 jours, une longue protection particulièrement intéressante dans une campagne où les conditions climatiques très variables peuvent allonger les stades » précise Fabrice Blanc. Ces spécialités fongicides offrent par ailleurs un très haut niveau d’efficacité à la fois sur la septoriose et les rouilles, « une performance et une polyvalence très appréciée des céréaliers » souligne l’expert.

Pour une efficacité maximale, les T2 devront être suffisamment dosés et précoces, surtout pour les parcelles non protégées.