Vous êtes ici

Share page with AddThis

Brune ou jaune, attention aux rouilles sur blés

Céréales
07.04.2016
Rouille brune sur feuilles de blé

La météo est favorable au développement des rouilles. Intervenez au bon moment pour stopper la maladie et préserver le rendement.

 

La rouille présente dans toutes les régions

Soyez vigilant ; l’observation à la parcelle est la plus efficace. La rouille brune ou jaune est présente dans toutes les régions de France. Arvalis, Institut du végétal, annonce une situation de forte pression surtout en rouille brune, telle celle observée en 2007.

Carte de France sur l'estimation d'inoculum rouille brune au début avril 2016

La rouille jaune : observable par le passé sur les bords maritimes, Bretagne et Normandie, elle est présente sur l’ensemble du territoire depuis 2014 et concerne presque toutes les céréales, comme le seigle et le triticale. Même si la rouille peut être présente sur toute la France, elle se développe de façon hétérogène en fonction notamment des conditions climatiques hivernales et surtout des sensibilités variétales.

La rouille brune plus typique du Sud Loire, préfère des températures plus élevées et un hiver très doux. Blé dur et blé tendre sont indissociablement concernés. L’absence de gel, une sortie d’hiver douce et humide ont conduit à un tallage important et une végétation dense… autant d’éléments favorables au développement de la rouille.

Intervenir au bon moment

En solo ou en association, les offres Syngenta à base de cyproconazole et/ou d’ «azoxystrobine Technologie » sont reconnues et efficaces sur toutes les rouilles. Certains produits protègent aussi de la septoriose, virulente dans certaines régions. Ne pas sous-doser le T1 car il y a un risque de dilution du traitement en raison de la végétation dense. Cette année, il peut être nécessaire d’endiguer radicalement la maladie pour ne pas se faire déborder.

Pour la rouille jaune : Il est fortement préconisé d’intervenir au T0 dès le stade épi 1 cm si des foyers actifs sont présents. « Non contrôlée, la rouille jaune est explosive et les pertes de rendement peuvent être très importantes, de 30 à 40 quintaux à l’hectare, en moyenne (source essais Syngenta et externes 2011-2014)», souligne Fabrice Blanc, Expert technique national Syngenta.

Pour la rouille brune : Intervenez au stade 1 à 2 nœuds dès l’observation de pustules sur l’une des 3 dernières feuilles. Elle a un cycle plus lent et est plus facilement contrôlable que la jaune. A la bonne dose et au bon moment, on n’y revient pas. La rouille brune peut entraîner des pertes de rendements pouvant atteindre 60 q/ha avec une moyenne de 21,4 q/ha (source essais Syngenta et externes 2011-2014).

Les solutions Syngenta pour lutter contre les rouilles sur blés : Amistar® (à associer), Amistar Xtra® / Priori Xtra® / Cherokee® / Menara® Ultra / Marathon® / Citadelle® / Bravo® Elite / Diapazon® et Overdex™.