France

Vous êtes ici

Les clés pour une protection fongicide efficace et responsable

Céréales
24.03.2020
PFR

Basée sur l’expertise, les OAD et les fongicides céréales, la Protection Fongicide Responsable conjugue efficacité et pérennité.

Accompagner la nouvelle donne de la protection fongicide

Les agriculteurs sont confrontés à une nouvelle donne pour protéger leurs céréales des maladies.
En effet, de moins en moins de fongicides seront disponibles à court et moyen terme, l’offre génétique évolue avec des variétés avec de nouveaux profils de tolérance aux maladies et des résistances à certaines familles de fongicides qui continuent de progresser.
Dans le même temps, les agriculteurs ont la volonté d’utiliser moins d’intrants afin de répondre aux attentes sociétales.
Pour accompagner les céréaliers face à ces changements, Syngenta propose aux agriculteurs la démarche de Protection Fongicide Responsable, en leur proposant des solutions fongicides pérennisées pour contrôler les maladies efficacement et préserver ainsi la productivité et la rentabilité de leurs céréales.


La boîte à outils de la PFR

  • Des conseils agronomiques pour diminuer le risque maladies
  • Des programmes fongicides efficaces, rentables et pérennes fondés sur des règles simples
  • Des solutions fongicides adaptées aux problématiques maladies sur blés et orges
  • Des conseils et notre nouvel outil d’aide à la décision AVIZIO™ pour une utilisation optimisée des fongicides

Optimiser les applications fongicides

Au-delà du choix des fongicides, pour une efficacité maximale, la Protection Fongicide Responsable recommande de raisonner et d’optimiser les applications fongicides.
En s’appuyant sur des outils d’aide à la décision comme Avizio, il est possible d’appliquer un T1 seulement si nécessaire et en fonction du risque réel des maladies des céréales.
Le positionnement du T2, pilier de la protection fongicide des céréales, peut également être optimisé, en termes de positionnement, pour une efficacité maximale en s’appuyant sur les OAD type Avizio, les BSV (Bulletins de Santé du Végétal) et bien évidemment sur les observations à la parcelle.
Un T3 doit être envisagé uniquement si nécessaire, en situation de risque fusariose mais aussi septoriose et rouilles tardives.

 

Des solutions fongicides pérennisées face aux résistances

Face au développement des résistances des maladies des blés et des orges à certaines familles de fongicides, la Protection Fongicide Responsable fournit aux agriculteurs des clés pour pérenniser l’efficacité des fongicides.

 Cette démarche, initiée depuis plusieurs campagnes par Syngenta, repose toujours sur l’alternance des familles chimiques, l’utilisation de molécules multisites ou appartenant à des familles uniques. Elle s’accompagne désormais de nouvelles recommandations sur blés et orges afin de prendre en compte les évolutions techniques, génétiques et réglementaires. 

Les 4 règles à suivre pour la protection des blés et des orges
BlésOrges
Utiliser un fongicide multisite sur les parcelles à risque septorioseRéduire la pression de sélection des triazoles en intégrant l’association fenpropidine + cyprodinil au T1
Renforcer le T2 pour en faire le pivot des programmes, en raisonnant le T1 et le T3Réserver l’usage des strobilurines aux variétés les plus sensibles à l’helminthosporiose
Alterner les triazoles dans les programmesPositionner au maximum 1 prothioconazole/ha/an
Appliquer au maximum 1 SDHI par hectare et par an au T2, en association avec un partenaire efficace

Il est recommandé de positionner tôt les fongicides dans le développement des maladies afin de profiter pleinement de leur efficacité et de préserver ainsi leur efficacité à long terme.

 

Contrôler les maladies des céréales pour préserver le rendement

Les recommandations de la Protection Fongicide Responsable visent à contrôler efficacement les maladies des céréales.

En effet, ces maladies peuvent être très préjudiciables au rendement des céréales : jusqu’à 50 q/ha pour la septoriose des blés, en moyenne 38 q/ha pour la rouille jaune (et pouvant atteindre 78 q/ha dans les cas les plus graves), jusqu’à 60 q/ha pour la rouille brune ou encore une baisse de 50 % du rendement pour l’helminthosporiose de l’orge d’hiver. Une protection efficace des céréales est donc indispensable pour préserver le potentiel de rendement des céréales et la rentabilité des exploitations.

La situation est d’autant plus critique qu’avec un renouvellement variétal important, la sensibilité variétale des céréales évolue avec, par exemple, de plus en plus de surfaces implantées avec des variétés très à moyennement sensibles à la rouille brune (75 % en 2019).


Focus
Les solutions fongicides développées par Syngenta ont fait leurs preuves pour lutter contre les principales maladies des céréales : 

  • Ainsi, pour le T2, pilier de la protection fongicide des blés, la spécialité fongicide Elatus®Era a fait la preuve de ses performances sur le complexe septoriose et/ou rouilles avec un rendement préservé de 2 à 2,5 q/ha par rapport à un autre SDHI. Ce rendement préservé est de 5,5 q/ha en situations rouilles.
  • Sur orges, le rendement préservé avec Elatus Era au T2 est de 3 q/ha par rapport au prothioconazole appliqué seul à même dose.
  • Au T1, Unix® Max, spécialité fongicide à base de cyprodinil associé à une spécialité contenant de la fenpropidine, Meltop®One, permet de renforcer la protection des orges contre l’helminthosporiose et la rhynchosporiose. Selon 130 essais conduits par Syngenta sur 10 ans, le rendement préservé par le T1 dans la protection des orges est en moyenne de 6 q/ha.