France

Vous êtes ici

Piétin verse et rouille jaune sur blés du Nord-ouest au Centre

Céréales
26.03.2020
Rouille jaune

Les risques piétin verse et rouille jaune sont élevés. A surveiller l’oïdium, la septoriose ainsi que la rhynchosporiose sur orges.

Des conditions climatiques favorables aux maladies

En Hauts-de-France, Normandie, Centre et Grand Ouest, les conditions climatiques douces et pluvieuses de sortie d’hiver sont favorables au développement des maladies. Pour les 1ersemis, la majorité des parcelles de céréales sont entre fin tallage et épi 1 cm, les parcelles les plus avancées arrivent déjà au stade 1 nœud. En région Centre, la majorité des parcelles a atteint le stade épi 1 cm et les plus avancées arrivent à 1 nœud. « Les conditions poussantes annoncées dans la 4ème semaine de mars pourraient redonner de la vigueur à la végétation et le stade épi 1 cm pourrait donc être atteint rapidement pour la majorité des parcelles de ces régions » précise Bertrand Moncomble, responsable technique nord-ouest chez Syngenta.

Fort risque piétin verse et rouille jaune sur blés

Ces conditions climatiques ont été très favorables au développement piétin verse. Dans les zones céréalières du Grand Ouest et du Nord de la France, l’indice climatique TOP est très élevé, et proche, voire supérieur à l’année de référence 2001. En Ile de France et région Centre, ce risque est également à prendre en compte en particulier pour les semis précoces et les variétés sensibles.

La menace rouille jaune s’annonce également très importante, « dans les régions céréalières du nord et de l’ouest, l’indicateur climatique rouille jaune Yello, positionne l’année 2020 en risque très élevé et même supérieur à l’année 2014 qui avait été l’année de référence. La vigilance s’impose en particulier sur la bordure maritime, les semis précoces et les variétés sensibles mais également sur les variétés tolérantes pour lesquelles des observations de foyers avaient été constatés en 2019 à partir du stade Dernière Feuille Pointante » souligne le responsable technique. « Cette situation est à prendre très au sérieux car cela signifie que 58 à 74 % des surfaces de blés présentent un risque important vis à vis de la rouille jaune en 2020 ».  En Ile-de-France et région Centre, ce risque rouille jaune est également à prendre très au sérieux avec des premières pustules observées en région Ile de France sur une variété sensible. Ces variétés sensibles sont à surveiller, notamment avec le retour des températures plus clémentes les après-midis et la forte diminution des précipitations.

Quant à la septoriose, les premiers symptômes sont observés plus précocement qu’une année normale sur F3 et parfois sur F2.

Surveiller la rhynchosporiose sur orge

Pour les orges d’hiver, la principale maladie à surveiller en sortie d’hiver est la rhynchosporiose, « les températures douces et la forte hygrométrie des dernières semaines ont entrainé l’implantation et le développement de la maladie » précise Bertrand Moncomble. Des premiers symptômes d’helminthosporiose commencent à être observées dans les régions Hauts de France, Normandie et le Grand Ouest.

En Ile-de-France et région Centre, il faudra également être vigilant vis-à-vis de l’oïdium pour les variétés sensibles, en particulier pour les parcelles qui sont ou vont atteindre le stade épi 1cm, une hygrométrie nocturne importante associée à des températures prévues à la hausse pourraient en effet favoriser cette maladie.