France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Lutter contre la septoriose et les rouilles des blés dès le T1

Céréales
20.03.2019
Maladie pour Amistar Opti

Amistar Opti est un partenaire fongicide de référence au T1 des blés pour maîtriser la septoriose et les rouilles.

Le chlorothalonil, une référence multisite sur septoriose du blé 

Amistar®Opti associe deux substances actives très complémentaires, l’azoxystrobine et le chlorothalonil.

Le chlorothalonil est une molécule à action préventive et multisite qui agit par contact. « Cette substance active est la référence multisite efficace sur toutes les souches de septoriose. C’est une molécule indispensable, à intégrer dans le programme fongicide, dès le T1, pour gérer la résistance aux fongicides et faire face notamment à la dérive de sensibilité de la septoriose aux triazoles qui progresse en France » souligne Vincent Hue, ingénieur conseil culture chez Syngenta en Haute Normandie.

L’azoxystrobine appartient à la famille chimique des strobilurines. C’est une molécule préventive, unisite et systémique, concernée par la résistance de la septoriose aux strobilurines mais « qui présente l’avantage, associée au chlorothalonil dans Amistar Opti, d’apporter l’efficacité sur rouille jaune, maladie très préjudiciable sur blés à gérer dès le T1 » observe Vincent Hue.

 


Actualité
Progression des résistances en 2018  

(Extraits de la note commune 2019 INRA, Anses, ARVALIS - Institut du Végétal pour la gestion de la résistance aux fongicides utilisés pour lutter contre les maladies des céréales à paille)

Du côté de la septoriose, plus d’une souche sur deux est désormais de phénotype TriHR, c’est-à-dire hautement résistant à un ou plusieurs IDM (groupe de fongicides auquel appartiennent les fongicides de la famille des triazoles)…

La résistance aux QoI (strobilurines) concerne l’ensemble des régions céréalières françaises. Son implantation est généralisée sur tout le territoire y compris dans les régions du Sud et l’efficacité de toutes les strobilurines est fortement affectée….

Devant la multiplication des résistances, le maintien de fongicides multisites dans les programmes (chlorothalonil, folpel, mancozèbe, soufre) représente un enjeu stratégique, à la fois pour maintenir un niveau de protection acceptable et ralentir la progression des résistances.


 

Amistar Opti, base fongicide du T1 des maladies des blés

Dans le cadre de la Protection Fongicide Responsable, Syngenta recommande d’associer Amistar Opti à une triazole. Cette association avec 3 substances actives appartenant à 3 familles chimiques différentes apporte une réduction de la pression de sélection sur les souches résistantes, le chlorothalonil protégeant l’efficacité des matières actives fongicides partenaires. Elle contribue ainsi à la pérennité de la lutte contre la septoriose. 

Pour une gestion optimale des résistances, il est conseillé de positionner le T1 dès le stade 1-2 nœuds des blés.

« Le choix des triazoles partenaires d’Amistar Opti pour ce T1 doit être raisonné en fonction des triazoles prévues dans le programme fongicide notamment au T2 afin de respecter l’alternance de ces molécules fongicides au cours de la campagne » explique l’ingénieur conseil. 

Syngenta propose aux céréaliers plusieurs packs fongicides prêts à l’emploi avec des triazoles, Amistar Opti / Plexeo®90, Amistar Opti /Rivior®.

Une autre association est possible : Amistar Opti / Thiovit® Jet Microbilles. Cette dernière spécialité à base de soufre a en effet récemment reçu une extension d’homologation pour lutter contre la septoriose du blé. « Le soufre, rappelle Vincent Hue, est une molécule fongicide qui agit en préventif sur plusieurs sites du processus respiratoire. L’association Amistar Opti / Thiovit Jet Microbilles permet donc de réduire la pression de sélection sur les souches de septoriose résistantes ».

 


Focus
Les packs Amistar Opti 

Amistar Opti / Plexeo 90 associe 3 matières actives complémentaires, l’azoxystrobine et le chlorothalonil d’une part et le metconazole d’autre part qui est une triazole à large spectre autorisée sur oïdium, rouille jaune et rouille brune, septorioses et fusarioses des épis. « Le metconazole est une des triazoles les plus performantes sur septoriose » observe Vincent Hue.

Amistar Opti / Rivior associe l’azoxystrobine et le chlorothalonil d’une part et le tétraconazole d’autre part. Cette substance active de la famille des triazoles « n’est généralement pas utilisée aux T2 et T3 des blés » souligne Vincent Hue, « ce qui justifie de l’intégrer dans le programme fongicide au T1 des blés dans le cadre de l’alternance des matières actives au sein d’une même famille fongicide ».


 

Le fongicide céréales Amistar Opti est également autorisé pour lutter contre les maladies majeures de l’orge que sont l’helminthosporiose, la ramulariose et la rhynchosporiose.

 

> Sur la thématique 1er traitement blés et orges :