France

Vous êtes ici

L’inoculum septoriose et rouilles sur céréales dans le sud

Céréales
19.03.2020
Champ de céréales dans le Sud

Alors que l’état des céréales est très hétérogène en sortie d’hiver, l’inoculum septoriose et rouilles est en place.

Un état des céréales très variable selon les dates de semis

« En sortie d’hiver, l’état des céréales dans les régions de production du sud de la France est très hétérogène », observe Pascal Truillet, responsable support technique région Sud pour Syngenta. Les céréales qui ont pu être semées en octobre ont bénéficié d’une bonne implantation et sont au début de mois de mars bien développées (entre le stade épi 1 cm et 1 nœud) et prometteuses, mais elles ne représentent malheureusement qu’environ 20 % des surfaces. En revanche, souligne le responsable régional, « de nombreuses parcelles de céréales ont été semées tardivement et ont souffert d’un excès d’eau tout au long de l’hiver. Pour ces situations, les stades sont très différents, d’une parcelle à l’autre ».

Septoriose et rouilles déjà présents sur les feuilles de la base

En ce début du mois de mars, hormis le risque piétin verse, bien pris en compte en Poitou Charentes, « il faut noter la présence sur les étages foliaires inférieurs des céréales de septoriose mais également de rouille brune », signale Pascal Truillet. Quelques foyers de rouille jaune sont également à signaler sur les variétés sensibles. Une situation sanitaire à surveiller de près, sachant par ailleurs, observe Pascal Truillet, « que le niveau d’humidité dans les parcelles est tellement important que la problématique pour les agriculteurs sera de pouvoir intervenir pour réaliser une première intervention pour protéger les céréales des maladies ». A suivre !