France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Hauts-de-France, les enjeux du T2 pour la protection des blés

Céréales
02.05.2019
Rouille jaune Hauts de France

Après un début de campagne calme, le T2 sera déterminant pour la protection des blés de la septoriose et des rouilles. 

Des blés prometteurs en sortie d’hiver

En sortie d’hiver, les céréales affichent un état très satisfaisant et prometteur dans les Hauts-de-France observe François Callens, ingénieur conseil culture chez Syngenta dans la région. Compte tenu des conditions météorologiques plutôt sèches les 3 premiers mois de 2019, les maladies des céréales se sont peu développées en ce début de campagne même si souligne l’ingénieur, « les observations au champ font état d’un risque rouille jaune marqué sur les variétés sensibles ainsi que d’un risque piétin verse ».

Sur le front de la septoriose, l’inoculum est présent sur les feuilles basses mais la pression sur les étages supérieurs était encore limitée fin avril sauf sur variétés sensibles en semis précoces.  Dans ce contexte, certains agriculteurs auront fait le choix de moduler les doses des fongicides céréales du T1 voir dans certains cas de faire l’impasse, une situation qui incite à la vigilance avec la nécessité d’une protection du feuillage robuste pour préserver le rendement.

Un T2 robuste pour protéger les blés de la septoriose et des rouilles

Le T2 est en effet le traitement fongicide déterminant pour préserver les F1 et F2 qui contribuent fortement (à hauteur de 60 %) à l’élaboration du rendement. Dans les Hauts-de-France, remarque François Callens, « ce traitement est incontournable pour protéger les blés de la septoriose, maladie fréquente dans la région et très préjudiciable au rendement avec des pertes de récolte qui peuvent atteindre 30 à 40 quintaux par hectare ». Cette intervention fongicide vise également la rouille jaune des blés et la rouille brune, maladie en développement dans les zones septentrionales compte tenu des évolutions climatiques mais aussi de l’implantation de variétés de blés sensibles à ces parasites.

Pour le T2, afin d’assurer une protection du feuillage robuste, un traitement fongicide avec des matières actives de la famille des SDHI associées à des triazoles est recommandé.

 


En savoir plus
Septoriose et rouille brune, deux maladies majeures pour les blés

  • La septoriose des blés est une maladie très fréquente et très dommageable avec des pertes de rendement pouvant atteindre 50 % du potentiel de la culture. Une maladie à surveiller car la pluie et l’humidité sont très favorables au développement de la maladie.
  • La rouille brune apparaît généralement tardivement sur les feuilles supérieures entre le stade dernière feuille pointante et l’épiaison. Les attaques les plus précoces peuvent être observées dès le stade 2 nœuds. La vigilance s’impose car mal contrôlée, cette maladie est aussi nuisible que la septoriose.

 


 

Les atouts d’Elatus Era et Elatus Plus associé pour protéger les blés

A ce stade, remarque François Callens, les fongicides pour la protection des blés Elatus Era et Elatus Plus associé à son partenaire sont particulièrement performants grâce à :

  • un très haut niveau de performance sur septoriose et une très bonne efficacité sur les rouilles. « La polyvalence et le large spectre des solutions fongicides « Elatus » permettent en effet aux céréaliers d’assurer une protection fongicide haut de gamme quels que soient leurs choix variétaux ».
  • une souplesse de positionnement qui permet d’intervenir au plus tôt dans le cycle des maladies, un peu avant le stade DFE (dernière feuille étalée) si nécessaire, « un positionnement précoce qui a fait ses preuves et qui sera intéressant en 2019 compte tenu de l’allègement des T1 et/ou d’un délai entre le T1 et le T2 qui pourrait dépasser 3 semaines. Ce positionnement tôt dans le cycle des maladies permet par ailleurs de limiter le développement des résistances à la famille des carboxamides.  En revanche, en situation de rouille brune déclarée, il est important de respecter le stade DFE »
  • une longue durée d’action jusqu’à 45 jours, particulièrement intéressante « pour protéger les blés jusqu’à la récolte dans une région comme les Hauts de France avec une maturité tardive des blés et pour se prémunir également de la rouille brune, maladie qui arrive tard en saison ».

Positionnés en T2 des blés, les fongicides Elatus Era et Elatus Plus associé à son partenaire, permettent ainsi une excellente protection des feuilles supérieures pendant la période sensible du remplissage des grains.